Discours eternels



Discours de son Altesse Sheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah lors de la vingt-huitième session de la conférence du Sommet Arabe au Royaume Hachémite de Jordanie.


Louange à Allah et prières et paix sur notre Prophète Mohammed sa famille et sur ses compagnons.
Votre Majesté le Roi Abdullah Bin Hussein Roi de Royaume Hachémite de Jordanie Président de la vingt-huitième session de la Conférence du Sommet Arabe.
Majestés et Altesses,
Excellence le secrétaire général des Nations Unis,
Excellence le secrétaire général de la Ligue Arabe,
Vos excellences,

Al Salamo alaikom wa rahmato Allah wa barakatoh

Je voudrais exprimer mon Bonheur et mes sincères remerciements et gratitude à mon frère Roi Abdullah bin Al Hussein, son gouvernement et au peuple de Royaume Hachémite de Jordanie, pour l’hospitalité et l’accueil chaleureux et pour la préparation distincte pour cette importante réunion.

Je remercie également son Excellence le président Mohamed Ould Abdelaziz président de la république de Mauritanie pour ses efforts remarquables pour le soutien de notre action arabe commune durant son présidence de notre Sommet précédente. Je voudrais remercier en plus son Excellence le secrétaire général de la Ligue Arabe Monsieur Ahmed Aboul Gheit ainsi le secrétariat général pour leurs grands efforts dans la préparation de ce sommet bénis.

La dite “Printemps Arabe” a bouleversé la stabilité et la sécurité de nos frères et a freine le développement et la construction de ces pays. Ces répercutions négatives se sont étendues dans plusieurs parties de notre monde arabe ce qui a aidé à la détérioration de la situation sécuritaire et la souffrance de ces peuples. Donc, pour surmonter cette période sombre de notre monde arabe, nous devons tirer les leçons de ce qui est arrivé à nous, et nous devons corriger les méthodes de notre travail commun, pour fortifier nos sociétés a l’intérieure et pour réaliser les aspirations légitimes de nos peuples.

Notre monde Arabe aujourd’hui est confronté à des sérieux défis et a des risques imminents, qui nous imposent à adopter une nouvelle approche dans notre action arabe commune. Que ce Sommet bénis soit le début de cette démarche pour définir le nouveau parcours à travers lequel nous allons travailler pour concentrer sur des sujets spécifiques représentent le diagnostic des obstacles auxquels nous faisons face, et laisser le reste des sujets à être étudier et traiter au niveau ministériels.

Si on regarde plus attentivement notre monde arabe, nous allons conclure que les divergences que nous vivons nous conduiront à la division et à la faiblesse. Par conséquent nous devons collaborer tous nos efforts pour surmonter ces divergences, pour ne pas laisser une chance pour ceux qui nous veulent le pire et visent à paralyser nos capacités et nos potentiels pour la promotion de notre unité et notre détermination à faire face aux variables internationaux en cours et celles dans la prochaine phase.

Nous somme conscients du fait que nous vivons dans un monde souffre des crises, des catastrophes et des guerres qui ont affecté sur les situations humanitaire de beaucoup de personnes sur l’échelle régionale et internationale. Ainsi, nous avons travaillé et nous allons poursuivre nos efforts avec la communauté internationale pour alléger les souffrances de ces peuples, partant de notre responsabilité humanitaire et conscient de l’ampleur de cette tragédie.

La communauté international est toujours incapable de trouver une solution à la catastrophe de la quelle souffrent nos frères syriens dans tous ses dimensions malgré ses graves conséquences. Les efforts politiques sont encore entraves en raison des conflits d’intérêt et des positions retranchées. Mais nous espérons que les efforts de l’envoyé du secrétaire général pour la Syrie M. Staffan de Mistura vont être couronnés de succès pour parvenir à un développement positif que nous attendons avec impatience.

A cet égard je voudrais saluer le rôle joue par les pays qui accueillent les refugies syriens et le fardeau porte par ces pays à cause de cette situation, en particulier nos frères en Jordanie, au Liban, en Iraq en Egypte et à la république de Turquie.

En ce qui concerne la situation au Yémen, au moment où nous exprimons notre profonde douleur à la souffrance continue du peuple frère du Yémen suite à son refus de respecter la volonté arabe et internationale qui a mis les principes d’une solution pacifique, nous réaffirmons sur ces principes qui sont la seule moyenne pour mettre fin à la catastrophe qui égoutte la vie du peuple yéménite et laisse derrière une destruction massive. Cependant, nous espérons que la stabilité fait son chemin au Yémen.

La situation dans certain parties dans notre monde arabe, l’Irak, la Libye et la Somalie et l’empileur de la souffrance de ses peuples, ainsi le grand menace sur leur sécurité et leur stabilité reste un douleur que nous cherchons a en atténuer.

En ce qui concerne le processus de paix au Moyen Orient, Israël tient toujours d’empêcher le succès de ce processus pour réaliser une paix durable et globale selon les résolutions de légitimité internationale. Je réitère l’appel ici à la communauté internationale en particulier le conseil de la sécurité d’exercer ses obligations pour mettre fin à cette tragédie qui est la cause de la tension et l’instabilité dans la région. Je ne peux que féliciter la résolution 2334 de conseil de sécurité qui a appelé Israël à arrêter la colonisation dans les territoires Palestiniens.

Quand a la situation en Lybie, nous somme de plus en plus préoccupées par le sort de nos frères là-bas, et l’avenir de leur pays, sa sécurité et son intégrité territorial. Nous espérons concerter tous les efforts nationaux, arabes, régionaux ainsi les efforts des Nations Unis pour maintenir la Lybie unifie et stable.

Au sujet de la relation avec la république Islamique d’Iran, nous réaffirmons sur les bases stables des relations internationaux et du droit international qui ont été fondées par le respect de la souveraineté des pays et ne pas interférer dans les affaires intérieures d’autres pays et le respect de bon voisinage, ainsi nous espérons de continuer d’assurer un dialogue constructif entre les pays de la région et entre la République Islamique pour réaliser la sécurité et la stabilité dans la région.

Majestés, Excellences, Altesses,

Malgré les grands efforts de la communauté internationale pour faire face au phénomène du terrorisme qui reste un défi majeur menaçant notre sécurité et notre stabilité, il est nécessaire de doubler l’action de la communauté internationale pour confronter les organisations terroristes avec leur idéologie déviantes à fin de préserver la sécurité et la stabilité de l’humanité dans le monde. Nous félicitons les réalisations de nos frères en Irak dans l’affrontement des forces des ténèbres, espérant qu’ils continuent leur victoire.

Finalement,

Je voudrais renouveler mes remerciements à vos tous espérant le succès pour nos réunions.

Al salam alaikom wa rahmato allah wa barakatoh.

عربي English