Discours eternels



Discours de son Altesse Sheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah lors au cours de la vingt deuxième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention-cadre des Nation Unies sur le changement de climat à Marrakech. 15 Novembre 2016


Louange a Allah et prières et paix sur notre Prophète Mohammed sa famille et sur ses compagnons.

Sa Majesté mon frère le Roi Mohammed VI du Maroc,
Son Excellence le secrétaire Général des ONU M. Ban Ki-Moon
Excellences

Al salam Alaikom wa rahamato Allah wa barakatoh

Je suis heureux d’emblée de présenter mes sincères remerciements au Roi Mohammed le VI, au gouvernement et au peuple du Royaume du Maroc pour le chaleureux accueil et leur hospitalité et pour la bonne préparation de ce rencontre. Je tiens également à féliciter son Excellence M. Salah Eddine Mezouar le Ministre Marocain des affaires étrangère et de la coopération pour son élection à la présidence de cette conférence.

Notre rencontre qui représente un évènement très important, d’un niveau prestigieux est une preuve de la bienveillance de sa Majesté le Roi de Maroc pour réaliser ce que nous espérons pour traiter sérieusement le phénomène du changement climatique et de prendre en conscience l’ampleur des défis aux quels notre planète et son environnement sont confrontés. Cela est due quelques jours après l’entre en vigueur de l’accord de Paris, qui reflète notre volonté de redresser le système climatique, protéger notre planète et son environnement et d’arriver à y rétablir son équilibre.

Mon pays le Koweït a exprimé son engagement de participer avec la communauté internationale pour soutenir les efforts des Nations Unis pour lutter contre le phénomène du changement climatique à travers sa participation active et continue dans les négociations visant à réduire les effets négatifs de ce phénomène, conformément aux principes et aux dispositions de la convention-cadre des Nation Unis jusqu’à l’accord de Paris et sa mise en œuvre en tant qu’un instrument juridique et la base de la coopération mutuelle tout en tenant en compte la disparité des fardeaux, la diversité des capacités et les niveaux de développement durable dans les pays en voie de développement.

Partant de ses engagements internationaux, le Koweït a mis au points des plans bien étudiés sur des bases scientifiques et économiques en fonction de ses potentiels pour remettre en état ses installations pétrolières, ou le secteur pétrolier cherche à adopter une nouvelle stratégie visant à réduire les émissions et élaborer des mécanismes pour améliorer l’efficacité de l’énergie sans préjudice de ses intérêts fondamentaux ni de ses obligations concernant le développement de l’industrie propre. Tout en prenant en compte le bénéfice des programmes et des mécanismes prévus dans le cadre de la convention.

Le Koweït cherche également d’une manière volontaire à introduire les énergies recouvrables dans ses projets de développements pour assurer l’approvisionnement en énergie durable pour les générations futures, contribue également a réduire les émissions du gaz à effets du serre dans l’atmosphère, et participe avec la communauté internationale dans ses efforts visant à protéger le système climatique pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Dans ce contexte, je tiens à souligner que nous sommes sur le point d’achever la procédure constitutionnelle pour la ratification de l’accord de Paris sur le climat.

Majestés, Altesses et Excellences,

Nous attendons avec impatience et avec beaucoup d’espoir que cette conscience mondiale dans la coopération pour limiter les effets du changement climatique reflète sur la conférence du Marrakech, pour y trouver les moyens du traitement et de travailler pour atteindre les objectifs convenus dans la conférence de Paris à travers l’adoption des décisions pré- 2020 et la mise en œuvre des articles de l’accord du Paris.

Mon pays espère également que les pays développés s’engagent a réduire les émissions et d’aider les pays en voie du développement pour trouver des sources de financements et des moyens de transfert de technologie pour qu’ils s’adaptent aux effets néfastes des changements climatiques, en particulier les pays ou ses économies dépondent sur la production et l’exploitation de combustibles fossiles comme une source principale de revenue.

En conclusion, je voudrais vous remercier tous, souhaitant tout le succès pour les travaux de notre rencontre.

Wa al salamo alaikom wa rahmato Allah wa barakatoh.

عربي English