Discours eternels



Discours de son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, L'Émir de l'Etat de Koweït Lors de la vingt-sixième conférence du Sommet Arabe qui sera organisée en République Arabe d'Egypte, 28 Mars 2015.


Au Nom d'Allah, LE Plus Clément, Le Plus Miséricordieux,
que la Paix et le Salut soient sur son Prophète, sa famille et ses compagnons.

Son Excellence, mon frère, Mohamed Abdul Fattah al Sissi, Président de la République Arabe d'Egypte, pays frère – président de la vingt-sixième session de la conférence du Sommet Arabe
Majestés, excellences et altesses,
Excellences,
Mesdames et messieurs,

ASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOUHOU

Je voudrai bien d'abord exprimer mes sincères remerciements et ma grande reconnaissance a mon frère, son excellence, président Abdul Fatah al Sissi, et au gouvernement et peuple de la République Arabe d'Egypte, pays frère, pour la bonne réception et la générosité de l'hospitalité ainsi que pour la bonne préparation a cette rencontre importante qui, avec l'aide d'Allah, contribuera à réaliser nos aspiration de cette rencontre d'aujourd'hui. Je voudrai également remercier le secrétaire général de la ligue arabe et ses assistants ainsi que le bras du secrétariat général pour leurs efforts respectés qu'ils ont exercé lors de la période de la présidence par mon pays, le Koweït, de la vingt-cinquième session, qui étaient d'une grande assistance pour nous afin de pouvoir réaliser ces objectifs, hautement respectant leurs efforts pour la préparation de cette session.

Majestés, excellences et altesses,

La période précédant la tenue de la vingt-cinquième session était très délicate et très compliquée. A cette période-là, notre travail arabe commun passait par l'une de ses étapes les plus difficiles, où nos chances de tenir cette session s'étaient amoindries mais, et face à tout cela, notre détermination à tenir la session s'est renforcée, trouvant dans le support de nos frères un facteur décisif qui nous permet de continuer à travailler et compléter tous les arrangements nécessaires pour l'organisation de cette session. Par la suite, nous avons eu rendez-vous, dans le cadre de la première conférence régulière, sur le sol du Koweït où nous avons étudié nos situations et les obstacles posés devant notre travail commun. Nous avons pu, avec l'aide d'Allah, opérer dans le cadre de notre présidence du sommet en coordination et coopération avec nos frères afin de pouvoir élaborer un cours d'action qui traite nos causes suivant une nouvelle perspective et des visions qui dépassent les obstacles du passé. Et voilà qu'aujourd'hui, nous remarquons que la scène politique dans notre monde arabe est entrain de se détériorer et de devenir de plus en plus compliquée soit par l'escalade accompagnant la situation en Libye ou la régression sécuritaire vécu par nos frères au Yémen. Toutefois, en face de tout cela, notre soulagement fut que celui qui assumera le travail arabe commun dan la phase à venir est mon frère, président Abdul Fattah al Sissi et nous sommes confiants qu'il mettra les capacités de l'Egypte au service des causes de notre nation arabe.

Il a cherché, à la lumière des exigences issues de sa présidence, à exercer des efforts, à travers notre présidence des délégations arabes comportant plusieurs frères dans des visites a des pays tels que la Somalie, le Liban, l'Iraq dans une tentative de porter le support arabe a ces pays et une assurance de notre support pour eux dans les circonstances particulières dont ils passent, et ce en exécution des résolutions atteintes et en réalisation de nos aspirations pour activer notre travail arabe en commun.

Majestés, excellences et altesses,

Après plus de quatre années du commencement de cette nouvelle phase de désordre et d'instabilité dans notre région, qui fut appelée "Le Printemps Arabe" par certains, qui a ébranlé notre sécurité et touché à notre stabilité et nous a impliqué dans des calculs compliqués avec lesquels certains ont, vainement, parlé d'un nouveau traçage de la géographie de notre région, nous obligeant à subir une décélération sérieuse dans les taux de développement ainsi qu'un retardement évident dans le niveau de notre progrès et développement. Nous sommes censés confronter ces défis avec des efforts collectifs, une unité de rang et dépassement des différents et des disputes dans le cadre du travail arabe commun qui gardera notre sécurité régionale et répondra aux ambitions de nos peuples.

Majestés, excellences et altesses,

Le terrorisme vient avec ses idées destructrices, sa conduite délinquante, son idéologie infidèle et ses actes abominables en tant que le défi le plus important que nous confrontons et que le monde entier est en train de confronter. Les zones de tension et des conflits ont contribué à la présence des organisations terroristes qui ont pris ces pays en tant que point de départ pour l'élaboration et la réalisation de leurs plans destructifs. Le laxisme de la communauté internationale quant à la confrontation des poches de tension et des conflits a aussi contribué à la création de circonstances favorables et accueillantes à ces plans. Ce qui fait mal au cœur à ce propos c'est de remarquer que plus les conflits et la souffrance des peuples à ses suites, plus l'incapacité de la communauté internationale et ses mécanismes à les confronter.

Permettez-moi ici de vous assurer que nos efforts pour confronter ce phénomène dangereux doivent être inclusifs et avec une pensée stratégique concevant que la confrontation en tant qu'une croyance et une idée, avec tout le sens impliqué dans ces termes ainsi que les aspects de la conduite de confrontation, afin de pouvoir protéger nos peuples et nos pays des idées de ces groupes errant et leur idéologie destructrice.

Majestés, excellences et altesses,

La catastrophe humanitaire en Syrie entame sa cinquième année, coûtant la vie a plusieurs milliers de personnes et des millions des déplacés et des réfugiés, avec ses conséquences sécuritaires graves non seulement pour la région mais aussi pour le monde entier. Le conflit en Syrie ne sera résolu que par une solution politique regroupant tous les partis et réalisant un accord entre eux qui garantira l’unité de la Syrie, rétablira la stabilité à ses contrées et répondra aux demandes légitimes de son peuple.
En anticipation du volume de cette catastrophe subie par nos frères et à partir du sentiment de notre responsabilité fraternelle, nous avons accepté une demande faite par son excellence, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, d’accueillir la troisième conférence des donateurs au 31 mars courant surtout après le succès de la première et la deuxième conférence qui étaient accueilli par l’Etat de Koweït durant les deux dernières années.

De cette tribune, je vous appelle à participer effectivement et généreusement dans cette conférence que nous souhaitons que ses objectifs seraient réalisés afin que nous puissions aider nos frères à supporter les conséquences de ce conflit destructif.

Majestés, excellences et altesses,

La cause palestinienne et le parcours de la paix au Moyen Orient reste un dossier que nous portons avec nous dans toutes nos rencontres bilatérales, régionales et internationales en tant que priorité pour nous que nous cherchons a résoudre par l’érection de l’état palestinien avec Al-Qods comme capitale, et ce conformément aux résolutions de la légitimité internationale et l’initiative arabe de paix afin de mettre fin à la souffrance de nos frères. Nous ne jouirons jamais de la paix ou de la stabilité aussi longtemps que cette cause restera irrésolue.

Majestés, excellences et altesses,

Concernant les développements tragiques et accélérées vécues par nos frères au Yémen, nous appelons la communauté internationale à cesser de prendre une position de spectateur vis-à-vis de la violation de la légitimité et l'imposition du fait accompli par la force militaire, et à prendre l'initiative de bouger rapidement afin de sauver cette légitimité qui est entrain de se voler incontestablement et par la force armée ainsi que contrer les tentatives de main mise sur toutes les ressources du Yémen par un seul parti. Nous sommes également tous requiert, et avant qu'il ne soit trop tard, à mettre une limite à tout cela, prendre les décisions pratiques garantissant le support de la légitimité constitutionnelle représentée en la personne du président Abd Rabbou Mansour Hadi et à s'engager par l'initiative des pays du Golfe et ses mécanismes exécutifs.
Majestés, excellences et altesses,

Les développements rapides ayant lieu au Yémen représentent une source de soucis et une menace à notre sécurité. La sécurité et la stabilité n’aura lieu pour ce pays frère que par le bais de l’engagement par l’initiative des pays du Golfe et ses mécanismes exécutifs suivant les résultats du dialogue national inclusif et le support de la légitimité constitutionnelle investie dans son excellence Président Abd Rabbou Mansour Hadi.

Majestés, excellences et altesses,

Nous exprimons notre soulagement pour les étapes parcourues par le gouvernement iraquien sur la voie de rétablissent de la sécurité et la stabilité et réaffirmons notre soutient total dans la réalisation de cet objectif, soulignant notre confiance en la capacité de nos frères en Iraq à dépasser ces circonstances difficiles et que nous sommes toujours prêts à les supporter et à coopérer avec eux dans l’affrontement de ces circonstances.
Concernant le développement de la situation en Libye, nous exprimons aussi nos soucis quant à ces développements et leurs conséquences sur les pays de la région. Nous soulignons également la nécessite de concerter les efforts afin de trouver une solution a ce conflit de telle sorte a épargner le sang et rétablir la sécurité et la stabilité à la Libye.

Majestés, excellences et altesses,

Concernant le programme nucléaire de l’Iran, nous appelons celui-ci à répondre aux efforts internationaux dans ce sens de telle sorte à dissiper les doutes de la communauté internationale.

A la fin de ce mot, et avec la fin de la présidence du Koweït de la vingt-cinquième session, j’ai le plaisir de demander à votre conseil respectueux d'inviter son excellence, Abdul Fattah al Sissi, président de la République Arabe d’Egypte, pour recevoir la présidence de notre session, espérant à son excellence tout le succès.

«WASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOUHOU»

عربي English