Discours eternels

Discours de son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, l’Emir de Koweït adressé à ses concitoyens – le mercredi 25 Juin 2014.


Au Nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux,,,


« Sois bon comme Dieu est bon pour toi. Ne sème pas le désordre sur la terre. Dieu n'aime pas les fauteurs de désordre! »

Les grâces sont dues à Allah et les prières et la paix à notre prophète Mohamed, à ses compagnons et aux membres de sa famille,

Chers fils et Frères, compatriotes fidèles,,,

ASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

J’ai le plaisir de vous féliciter à l’occasion du mois de Ramadan et implore Allah de le perpétuer pour la nation musulmane avec beaucoup de bien et de nous aider au jeûne.

Fidèle à mon habitude d’ouverture et de dialogue sur toutes les affaires courantes dans notre chère patrie, je voudrais vous confier que j’ai suivi avec beaucoup de peine, de préoccupation et de tristesse la tension, polémique et accusations que le pays a survécu dernièrement, et ce sur des faits que, s’ ils sont justifiés, ils seront des crimes sérieux qui doivent être condamnés et punis car, et je dis bien, s’ils sont vrais, ils pourront menacer la sécurité du pays, sa constitution et ses établissements divers, ses autorités publics et touchent à notre justice qui a été tant louée pour sa justesse et son intégrité. Tout comme vous, j’étais touché par l’activité furieuse dans les medias et les moyens de communication sociale ; échange d’accusations et paroles envoyées à tort et à travers, sans la moindre connaissance ou vérification, touchant tous les partis, nuisant à leurs réputation et leur dignité sans aucune base ou preuve, et ainsi des positions devinrent bâtis sur des calculs et buts personnels, loin de toute objectivité, loi ou justice, ce qui n’est pas acceptable du tout soit du point de vue religieux ou logique, et qui va contre nos principes et nos valeurs.
Ces actes non-responsables sont contre les principes de notre religion qui a ordonnée les croyants à s’assurer afin qu’ils ne rendent tort aux autres par ignorance, appelant à la sagesse et au bon conseil et interdisant les disputes et les excès de parole et d’ actes, tels notre prophète (PBUH) a dit: «Parler de tout ce qu’on écoute est en lui-même un péché»

J’ai eu plusieurs entretiens amicaux, qui étaient francs et clairs, avec plusieurs citoyens et j’ai senti qu’ils sont très préoccupés par cette tension, polémique et instabilité qui pourrait paralyser l’état et ses institutions, d’où la nécessité de sortir de ce cercle afin de pouvoir redémarrer le travail de construction et de développement total.

Maintenant, alors que cette affaire est sous la tutelle du procureur général qui a reçus toutes les pièces, documents et données nécessaires, nous devons tous – et je dis bien tous – cesser de traiter de ce sujet en public et attendre la décision de la justice dont l’honnêteté, l’impartialité et l’intégrité sont longuement et unanimement louées. Ce serait le mot décisif pour mettre fin à une polémique qui a duré pour si longtemps. Je vous assure qu’il n’y aurait aucun laxisme ou indulgence vis-à-vis de ceux qui s’avèrent impliqués dans des crimes de fonds public ou gains illicites ou n’importe qu’elle autre crime. Dans ce contexte, j’appelle toute les personnes qui ont des documents ou preuves reliés à cette affaire, à le notifier au procureur général car ce serait un devoir national et un témoignage correcte qui devrait être fait, et ce en conformité avec le verset coranique;


« Et ne dissimulez pas le témoignage : quiconque le dissimulerait pécherait en son cœur. »

Il est clair que l’insistance à remuer cette affaire et plein d’autres et la propagation des rumeurs à son propos, quoi qu’elle soit sous la tutelle de la justice, aussi bien que la séquence d’incidents et de crises fabriqués ne pourrait en aucun cas être spontané ou précipité, mais il fait plutôt partie d’un plan bien étudié et intégral visant à détruire l’existence de l’état, affaiblir ses institutions, déstabiliser la sécurité, paralyser ses institutions, éradiquer les bases et principes sur lesquels la société koweitienne fut bâtie, ébranler la confiance des citoyens quant au futur de leurs pays, affaiblir l’unité nationale et diviser la société en des groupes belligérants et sectes éparpillées afin que le Koweït devienne, Allah ne permette, une proie facile pour les avides et les malveillants.

Accepteriez-vous un tel sort sombre pour votre patrie, le Koweït, ce bienfait généreux qu’Allah a donné à vos ancêtres, ainsi leurs moyennant avec quoi manger, boire, s’abriter de la peur, et garantissant pour vous et pour vos enfants la liberté, la dignité, le confort et la vie digne. Le bien ne serait-il rémunéré que par le bien ?

La protection de la sécurité de Koweït et sa souveraineté est un devoir sacré auquel nous-nous sommes donnés. Nous n’hésiterons jamais à remplir ce devoir et c’est la responsabilité de tous les citoyens et nous devons tous collaborer à l’assumer. Aujourd’hui nous confirmons ce que nous avons toujours soulignés; pas de laxisme en ce qui concerne la protection de la sécurité de la patrie et celle des citoyens. Nous ne permettrons jamais à qui que ce soit de toucher à la justice ou de manquer de respect aux autorités publiques.

Mais, tout le monde doit comprendre que nous n’appelons pas ou permettons jamais de couvrir la corruption et les corrompus. Nous ne permettrons pas d’atteinte aux fonds publics et nous signalons à haute voix que nous nous mettrons fermement et sévèrement en face de tous ceux qui seront tentés par l’atteinte aux fonds publics car ce sont les fonds du peuple. Nous appelons les citoyens, tous les citoyens, plutôt nous leurs demandons de divulguer la corruption ou l’atteinte au fonds publics, l’atteinte à la loi, et prendre l’initiative par les voies légales afin de transmettre les informations dont ils disposent aux autorités compétentes.

Chers frères, fils et concitoyens fidèles,,,

Ô hommes fidèles du Koweït !!!

Je suis très attristé que ces conduites et pratiques aient lieu alors que le Koweït fait face à des dangers suprêmes et rencontre des défis dangereux et alors que la chaleur des feux qui brulent autours de nous n’est pas loin, et que le nombre des rescapés a dépassé les millions et les victimes tombent par centaines tous les jours.
Plus que jamais nous avons aujourd’hui besoin de s’entraider, être ensemble et se mettre dans un seul rang afin de pouvoir fuir ces risques qui ont ébranlés des pays plus forts et plus peuplées que nous. Maintenant, nous ne disposons plus du confort de la différence et de la division, de la polémique et des manœuvres politiques spéciales alors que les catastrophes sont à nos portes… êtes-vous conscients de ce qui se passe autour de nous? La personne sensée, c’est celle qui tire des conclusions des expériences des autres.

La sécurité de la patrie, sa stabilité, la prépondérance de la loi et le respect de la justice sont au-delà des libertés et avant toutes les libertés.

Autant que nous sommes fiers de la valeur de la liberté en tant qu’une réalisation civique, autant notre volonté à le préserver et le protéger. La valeur de la liberté dépend de son respect et des cadres juridiques et éthiques qui respectent les libertés des autres et protègent leurs dignités… car la liberté et la responsabilité ne se séparent jamais, sinon le désordre aura lieu au lieu de la liberté et la destruction sera l’alternative à la construction et la polémique et les conflits seront installés en tant qu’une alternative au dialogue et à la réalisation.

Il n’y a pas de bien dans une liberté qui menace la sécurité de Koweït et son salut.
Il n’y a pas de bien dans une liberté qui coure contre les principes de notre religion.
Il n’y a pas de bien dans une liberté qui détruit les valeurs, les principes et les mœurs.
Il n’y a pas de bien dans une liberté qui ne respecte pas la loi et touche au respect de la justice
Il n’y a pas de bien dans une liberté qui propage la calomnie et les sensibilités et apporte le désordre et la destruction.

Je suis confiant que notre Koweït, cher par son peuple est difficile devant tous ceux qui lui veulent du mal et avec l’aide d’Allah restera toujours un havre de paix et d’opulence et un minaret de développement et de prospérité sauvegardé par la bienveillance d’Allah et sa grâce.

Nous implorons Allah de perpétuer ce bien généreux, et il en est seul capable.

WASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

عربي English