Discours eternels



Discours de son altesse, l’émir du pays, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah lors de l’ouverture de la trente-cinquième session du Conseil Supérieur du CCG, Etat de Qatar, le mardi 9 décembre 2014.


AU NOM D’ALLAH, LE PLUS CELEMENT, LE PLUS MISERICORDIEUX

Louanges à Allah, le seigneur des mondes, et que la paix soit sur notre prophète, sa famille et ses compagnons,

Majestés et altesses...
Excellences…
Son excellence, le Secrétaire General du CCG…
Mesdames et messieurs…

ASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

D’abord, J’ai le plaisir d’exprimer ma joie à votre rencontre aujourd’hui dans cette réunion au Qatar, remerciant mon frère, Sheikh Tamime Ben Hamad Al Thani, l’émir du Qatar et le peuple Qatari pour le bon accueil et l’hospitalité généreuse ainsi que pour la bonne organisation de de cette rencontre importante qui représentera un ajout important à notre travail commun. Je voudrais également exprimer ma gratitude infinie pour ses mots gentils et louanges de mon pays pour le rôle qu’il a joué durant la présidence de la session précédente du Conseil Supérieur ainsi que les sessions précédentes du conseil des ministres.

Majestés et altesses...

Je voudrais entamer mon discours par l’expression à mes frères au Sultanat d’Oman, les Emirats Arabes Unis, le Royaume de Bahreïn et l’Etat de Qatar de mes félicitations à l’occasion de leurs fêtes nationales, implorant Allah, le Tout-Puissant de doter les leaders de ces pays frères de la santé et de perpétuer le bien de la stabilité, progrès et développement pour leurs peuples.

Je félicite aussi nos frères au Royaume de Bahreïn pour la réussite des élections parlementaires et municipales tenues dernièrement, connaissant une grande participation populaire qui témoigne d’un grand sens de responsabilité et intérêt à se rallier autour de leur dirigeant dans le cadre d’un projet pionnier de réforme parrainé par mon frère, sa majesté, Roi Hamad Bin Eissa Al Khalifa.

Je ne manquerai pas de féliciter nos frères qataris pour avoir emporté la vingt-deuxième coupe du Golfe, louant la performance distinguée de l’équipe nationale qatarienne méritant ce titre. Nous félicitons nos frères en Arabie Saoudite pour la réussite de l’organisation de ce tournoi, louant les capacités mises en place qui ont contribué à la réalisation des objectifs de cet évènement.

Majestés et Altesses…

La réunion de notre conseil aujourd’hui se déroule sur le sol de l’Etat de Qatar en sa trente-cinquième session, un an après la dernière session tenue au Koweït, durant laquelle nous étions inquiets et préoccupés sur le parcours de notre conseil, ce qui nous a obligé à travailler assidument afin de conserver ce parcours et maintenir ses acquis dans le cadre des circonstances régionales et internationales très délicates qui ont confirmé nos craintes et préoccupations et qui se sont percutées sur le parcours de notre travail commun en le ramenant dans des calculs qui auraient dû le bouleverser et atteindre notre entité du Golfe qui est devenue un espoir et une espérance pour les citoyens du Golfe.

Nous croyons que la différence de point de vue est une chose voulue et nécessaire et ne porte aucune crainte à condition qu’elle ne se développe au stade de la dispute, le harcèlement et la rupture qui sans doute mènera à notre affaiblissement et au déclin de nos capacités à sauvegarder les réalisations acquises. Ayant les composantes d’harmonie et d’unité, qui sont plus fortes que celles de la rupture, nous sommes immunisées contre la discorde et la rupture. A l’aide de ces composantes, notamment celles du dialogue et de la communication, nous serons capables avec l’aide d’Allah à vaincre les disputes et porter notre fraternité au plus haut niveau qui concrétise notre sort unique et histoire commune. Nous devons nous rappeler de l’adage ; « Si je m’arrête pour juger le passé, je perdrai le futur ».

Majestés et Altesses…

Les propos sur l’unité des pays du Conseil de Coopération des Pays du Golfe et son inéluctabilité, qui est sans doute un espoir et un objectif pour les citoyens du Golfe, est en fait en harmonie avec notre statut et une activation des résolutions issues de notre travail commun, nous requiert de créer une base solide ouvrant la voie pour le stade d’unité, une base qui matérialise le rejet de la discorde et immunise notre expérience. Pour atteindre cet objectif, nous devons penser à aboutir à la mise en place d’un comité à haut niveau, comportant des experts de haute gamme, afin de finaliser l’étude de l’union dans tous ses aspects avec sagesse et sans hâte, portant ces remarques et ses propositions dans la meilleure forme possible au responsables de l’union, au conseil des ministres et après au conseil supérieur.

Majestés et Altesses…

Votre vision future et sagesse ainsi que votre intérêt dans ce parcours béni avec le destin commun et les liens de famille qu’elle porte, en soumission aux paroles d’Allah le Tout-Puissant « Craignez donc Allah, et maintenez l’entente entre vous; et obéissez Allah et son Messager, si vous êtes croyants » ont un grand effet pour surpasser ces circonstances exceptionnelles, et ce durant la rencontre fraternelle que nous avons eu avec mon frère, le serviteur des deux mosquées sacrées, le Roi Abdullah bin Abdulaziz Al Saoud, qui vint pour appliquer l’esprit sincère de coopération et confirmer le destin commun en matérialisant les aspirations des citoyens dans la région du Golfe, aboutissant à l’ accord complémentaire de Riyad afin que nous puissions supporter ce monument et le protéger face aux défis émergeants.

Majestés et Altesses…

Parmi les défis que nous rencontrons aujourd’hui en tant que pays producteurs et exportateurs de pétrole sont reliés à la chute des prix à des niveaux qui menacent les revenus de nos pays ainsi que nos projets de développement. Et comme notre parcours a accordé une grande importance au côté économique, nous sommes appelés aujourd’hui à renforcer le parcours de notre travail commun et confirmer la nécessité d’appliquer une série de décisions importantes inclues dans l’accord économique entre les pays du Conseil afin de pouvoir faire face aux conséquences de ces défis et continuer nos relations de telle sorte à réaliser notre intégration économique voulue et nous permettre de faire face à tous les développements négatifs qui pourront survenir dans notre réalité économique.

Majestés et Altesses…

Ce qui nous attriste c’est que la communauté internationale, avec toutes les capacités dont elle dispose, est très lointaine ou plutôt incapable de réaliser un progrès concret dans l’arrêt de l’écoulement de sang de nos frères syriens par la machine de guerre et de destruction ainsi que le déplacement de milliers de personnes à l’intérieur et à l’extérieur, la menace de la sécurité et de la stabilité non seulement dans la région mais aussi dans tout le monde. Nous sommes encore devant une responsabilité historique, morale, humanitaire et légale qui nous requiert de décupler les efforts avec la communauté internationale afin de mettre fin à cette catastrophe humanitaire et la préservation de la sécurité et la paix internationales, confirmant notre conviction que le conflit ne pourra être résolu que par les moyens pacifiques et une activité politique sérieuse épargnant les vies de nos frères et réduisant leurs souffrance. Nous appelons la communauté internationale à décupler les efforts continus et à traiter les côtés humanitaires de ce conflit.

Majestés et Altesses…

A propos des trois iles reliées aux Emirats Arabes Unis, la petite et grande Tunb et Abu Moussa, nous appelons la République Islamique de l’Iran à répondre positivement aux initiatives des Emirats Arabes Unis afin de résoudre ce problème par le biais des négociations directes ou par le recours à l’arbitrage international.

Majestés et Altesses…

Malgré les efforts inlassables pour débloquer le processus de paix au moyen orient, l’arrogance d’Israël et son acharnement à continuer la construction des colonies, le sacrilège des lieux saints ainsi que le renouvellement des atteintes contre la Mosquée Al Aqsa et son refus de se soumettre aux décisions de la légitimité mondiale qui ont tous empêché la réalisation du progrès aspiré qui consiste d’atteindre une paix juste et a mené à laisser la cause palestinienne sans solution.

Majestés et Altesses…

Nous réaffirmons ici notre position de rejet du terrorisme et de l’extrémisme de toute sorte et quelle que soit sa source ou ses causes ainsi que notre engagement total par toutes les résolutions internationales issues afin de faire face à ce phénomène redoutable et soulignons la nécessité de décupler les efforts internationaux afin de combattre le terrorisme et émanciper le monde de ses maux.

Majestés et Altesses…

Nous suivons avec beaucoup de préoccupation les développements sur la scène yéménite qui sont dues au non-respect par l’un des parties pour l’accord de paix et de partenariat, ce qui a nui aux chances du règne de la paix et de la stabilité et a entravé l’application de l’initiative des pays du Golfe.

Majestés et Altesses…

Les négociations sur le programme nucléaire iranien sont encore en cours, sans pouvoir arriver à une solution finale assurant le monde quant à la nature de ce programme, permettant à l’Agence Internationale d’Energie Atomique d’appliquer ses procédures de contrôle des réacteurs iraniens, louant dans ce contexte les efforts fournis par le Sultanat d’Oman afin de contribuer à l’atteinte d’une solution. Nous renouvelons notre appel à l’Iran à la nécessité de s’engager totalement dans la coopération avec la communauté internationale, notamment avec l’Agence Internationale d’Energie Atomique, et appliquer les plus hautes mesures de sécurité et de sureté dans ses centrales nucléaires afin de dissiper les craintes des pays voisins.

Majestés et Altesses…

Les disputes armées par les belligérants en Libye sont une source de préoccupation car ils représentent un autre foyer de tension qui menace la paix et la stabilité. De cette plateforme, j’appelle à la nécessité de l’arrêt immédiat des actes de violence et entamer une conciliation nationale par le biais d’un dialogue où la raison règne.

En fin…

Je ne pourrai que réitérer mes remerciements à mon cher frère, son altesse, Sheikh Tamime bin Hamad al Thani, et au gouvernement et peuple du Qatar. Je ne manquerai pas d’exprimer mes remerciements à son excellence, le Secrétaire General du CCG, ses sous-secrétaires et tous ceux qui travaillent au sein du secrétariat général du conseil pour leurs efforts inlassables dans le suivi de l’exécution des résolutions de la session précédente et la préparation distinguée des travaux de cette session, espérant le succès pour toutes nos réunions pour la fierté et l’inaccessibilité de nos pays ainsi que pour le bien et le confort de nos peuples.

WASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

عربي English