Discours eternels



Discours de son Altesse Sheikh Sabah Al Ahmed Al Sabah
l’Emir de l’état du Koweït lors d’un rencontre avec des professeurs et des universitaires.
Le Koweït 21 – Novembre – 2012


Au nom de Dieu miséricordieux,

Louange à Allah, prière et paix sur son messager, sur sa famille et ses compagnons.

Chers frères et sœurs,,,

J’ai le grand plaisir de vous accueillir et je suis fière de votre initiative de tenir cette réunion fraternelle fructueuse. Si j’ai accepte de participer a ce rencontre, c’est par ce que vous êtes les cerveaux de cette nation, les chefs de l’opinion publique, vous êtes l’élite, vous mettez les questions dans la balance de droit et de la justice et de l’objectivité et de la responsabilité. Vous ne souciez pas des slogans lumineux et vous n’êtes pas touchés par les fausses déclarations.

Cette tension et cette anxiété qui pèsent sur notre pays et sur notre société ces jours-ci nous ont fait du mal tous, et si l’on regarde le conflit et ses causes, nous remercions Allah que ce n’est pas du a une attaque sur les composants essentiels de la société ou un dépassement sur les valeurs de la justice, de la liberté ou de l’égalité et il n’est même pas une violation de la constitution ou de la loi ou des principes nationaux…. Le désaccord est sur le décret du changement du system électorale publie par le chef de l’état partant de son responsabilité nationale, suivant les termes fixes par la constitution et confirmes par les dispositions de la cours constitutionnelle. Ainsi, j’ai constate qu’il était nécessaire de reformer les défauts qui entachent le système électoral qui par l’expérience ont prouve ses inconvénients et ses risques durant les trois conseils successifs.

Il est de mon devoir national et partant de mon droit constitutionnel, que j’ai pris le procédure qui sert l’intérêt national et renforce la sécurité et la stabilité du notre pays dans les limites de la constitution et de la loi, c’est ce que j’ai fait par la publication de décret nécessaire en l’absence du parlement que la constitution lui garantis le droit de s’opposer a ce décret et d’interjeter appel a la cour constitutionnelle qui est connu par son intégrité, son indépendance et sa fiabilité… Et a l’égard les intentions de contester ce décret, je rends hommage a ce comportement civilise. Ainsi je déclare devant vous et à travers vous au peuple koweitien que j’accepterai la décision de la cour constitutionnelle s’il est contraire à mon estimation… Notre respect et notre appréciation de la magistrature est stable et ferme. Notre engagement a la mise en œuvre de ses dispositions est incontestable et nous acceptons volontairement tout jugement quel que soit, car le retour au droit est une vertu. La constitution permet de soumettre ce décret au parlement ou il pourrait l’approuver ou l’annuler, en outre chaque membre au parlement peut présenter un projet loi afin de modifier le système electoral.

Le décret de la nécessite n’est pas une loi traditionnel ni un droit absolue, cependant il est soumis a l’examen de l’assemble nationale et de la cour institutionnelle, je dis nettement et a haut voix que j’accepterai a l’avance le jugement de la cour et la décision du parlement… ou est donc le problème ? Qui appelle a descendre dans la rue…pourquoi ce chao et ces émeutes… pourquoi crier et perturber les travaux du pays et nuire aux intérêts de peuple…

Je vous demande, vous les gens de la sagesse…est- ce que la rue est l’endroit approprie pour discuter, et une telle atmosphère va nous permettre de parvenir a des solutions. Pourquoi cette passivité et l’incitation à boycotter les élections.

Soyez positifs, et participez a l’opération électorale en choisissant celui que vous voyez bon, digne de votre confiance et capable d’ assumer la responsabilité pour vous présenter au parlement et qui va examiner ensuite le décret de la nécessité afin de l’adopter ou l’annuler, ou de passer a une loi remplaçant le dernier conformément aux canaux et aux mesures institutionnels corrects.

Qui d’entre nous a oublie les nombreuses pratiques parlementaires qui ont éloigné de la constitution et de la loi et de nombreux interrogatoires, de la législations, des questions parlementaires et le langage du dialogue et d’autre pratiques qui étaient principalement objet de refus et d’objection si le cadre institutionnel et la loi est la norme.

Frère, fils et filles,

Nous sommes devant de sérieux défis, Nous sommes entoures par des dangers et il faut qu’on soit prêt pour les faire face. Nous sommes devant les défis de la lutte contre la corruption et la reforme globale de l’ensemble des organes de l’état, la reforme du système éducatif, les services publiques, la sante l’électricité et l’eau, la transportation et les rues, construire des milliers de logement, fournir des milliers d’emplois pour nos fils et filles chaque année, nous devons protéger notre pays contre les dangers qui nous entourent, contre le tremblement de terre qui ravage le monde arabe de bout en bout et les menaces qui sont sur le point de faire de notre région une place pour des conflits sanglants.

Nous voulons avoir de temps et d’efforts pour relever ces défis et non pas être occupe par des crises artificielles et des troubles internes… ces dangers et ces défis comment les envisager ?....par les manifestations et les regroupement dans les rues et insister a enfreindre la loi ?… ou par la coopération et la solidarité, le dédicace pour le travail sérieux afin de développer le pays, le dialogue constructif et l’activation de la surveillance responsable qui conserve l’argent public pour tenir en considération les responsables de la négligence d’une manière objective et non pas personnel, loin de la scepticisme. Regardez ce que la loi de la rue a entraine autour de nous, il a amené la dévastation, la destruction et la misère jusqu’aux communautés et aux pays riches des ressources naturelles et des richesses abondantes.

Je tenais a vous rencontrer pour vous entendre et pour que vous m’entendiez, c’est mon message pour vous a travers vous au peuple koweitien… une invitation a la coopération, la positivité, la responsabilité, le dialogue et pour la participation a l’élection pour bien choisir les représentants futures de la nation, et de faire respecter la constitution et renoncer aux chaos, aux émeutes et a la sédition. Une invitation pour un bon raisonnement pour mettre le Koweït a la tête de nos priorités. Toutefois il n’y aura pas de reforme s’il n’ ya pas du respect pour la vérité et le droit.

C’est parce que vous jouissez de la connaissance, de prestige et de l’expérience que vous avez plus de responsabilités envers votre communauté, pour supporter ses causes et relever ses défis… vous êtes le bon exemple et vous avez une opinion éclairée et influente. J’apprécie de nouveau votre approche civilisée de choisir la voie du dialogue nationale constructif visant à traiter nos causes a l’alternative de l’excitation et de l’action négatif. Nous et le peuple koweitien vous fait confiance dans la reforme et le développement du Koweït et de réaliser les espoirs et les inspirations des citoyens vers un présent suret stable et un avenir prospère et prometteur.

Que Dieu vous aide pour tous ce qui est bien pour notre patrie et nos citoyens et Dieu prendra soin de vous.

Wa salamo alaikom wa rahmato allahe wa barakatoh

 

عربي English