Discours eternels



Le discours de son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, L’émir du Koweït Lors de la réception des citoyens au Palais de Bayan

Au Nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux

«And fear the trial that shall not afflict those alone who among you do Wrong;
and know that verily Allah severe in chastising.»

Que les prières et la paix d’Allah soient sur son Prophète (PBUH), ses compagnons et sa famille.

Frères, sœurs, fils et filles,,,,

Au début, j’ai le plaisir de vous accueillir ici, exprimant mes remercîments et mes respects pour vous pour votre persistance sur vos bonnes positions nationales, et votre travail sérieux pour matérialiser l’esprit de la responsabilité et la citoyenneté positive dans ce tournant important dans l’histoire de notre chère patrie.

Allah, le Tout-puissant nous a entourés de plusieurs bénédictions et grâces qui devraient plutôt être remerciée. Il nous a facilité la vie dans un oasis sûr aux ombres larges, nous a donné en abondance ou tout le monde jouit de la sécurité et la stabilité et le confort, liés par l’esprit de la seule famille et unis par le sort commun, travaillant ensemble de génération en génération au ptofty de leur mère patrie, le Koweït, pour sa gloire et son rayonnement dans le cadre de la croyance profonde dans notre religion et nos principe stables, le respect des provisions de la constitution, le respect réciproque, ce qui représente la confiance que nous devons conserver et rendre a nos enfants et petits-enfants par la suite.

Frères, sœurs, fils et filles,,,,

Je sais très bien que vous partager avec moi le sentiment de douleur, regret, tristesse et inquiétude pour les dernières circonstances et événements dans le pays, qui furent suivis par des phénomènes de délinquance, émeutes et désordre qui étaient instigués par certaines personnes sans aucune justification, ainsi menant aux un sentiment de peur et d’inquiétude parmi les citoyens envers leurs présent et leurs futur, ainsi angoissant des gens sûrs, infraction à la loi et une atteinte inacceptable sur les forces de l’ordre qui sont entrain d’exercer leurs devoir de garder la sécurité et la cureté des citoyens. Seul Dieu connaît comment les choses se seraient déroulées si les forces de l’ordre n’avaient pas recours a la sagesse et la patience et nous devons tous poser des questions sur la vérité derrière ses campagnes d’escalade, d’excès et de fabrication de l’affrontement, l’infraction de la lois et des principes constitutionnels ainsi que des principes islamiques et nationaux, et quelle est la nature du message qu’ils voulaient envoyer a nos fils et nos filles durant ces méfaits ? Vous pouvez imaginer ce qui pourrait résulter de l’écrasement exprès des membres de la force de l’ordre si ça aurait eu lieu dans n’importe quel autre pays?

La déviation du discours politique, la provocation verbale volontaire, l’utilisation du discours de menace et de traîtrise et de défis ne pourrait être une manière de réaliser des réclamations politiques et il n’y a aucune alternative au dialogue fraternel et constructif a la lumière d’une atmosphère pleine de bonnes intentions et de convergence pour arriver aux meilleures solutions, des valeurs qui ont distingué notre société dans le traitement de ses affaires et ses problèmes.

Je suis sûr que vous tous, vous refuser catégoriquement ces rassemblements illégaux et la détermination bizarre de violer la loi et exposer la sécurité du pays aux dangers de l’instabilité. Nous avons vu des accidents et des phénomènes écœurants caractérisent ces rassemblements confus, et nous sommes tous conscients que dans ces rassemblements il y a toujours des dérapages dus à l’enthousiasme et aux excès d’émotion, ainsi facilitant le désordre et les troubles, ce qui justifie l’appel des gens sincères pour y mettre une fin.

Les organisants de ces rassemblements auraient dû demander une autorisation officielle conformément à la loi, ce qui permettra aux participants de s’exprimer et assurer leur protection et la sécurité des intérêts publics d’une manière civilisée et de haute valeur comme c’est le cas dans plusieurs pays et sociétés démocratiques et on a tous vu comment ces pays se comportent avec les manifestations non - autorisées.

Dans tout les cas, si ces conduites sont justifiées dans des pays dénués de liberté, de lois, d’établissements, de la liberté de la presse et de la libre expression, ou les arrestations nocturnes sont et l’atteinte a la dignité des citoyens sont la norme, alors quelle est la justification des organisateurs de ces actes de troubles et la nonchalance et du désordre dans notre pays alors qu’il jouit d’un système démocratique, un parlement libre une justice équitable et des circonstances pleines de liberté réelle.

Nous jouissons d’un environnement démocratique réel ou tout le monde ont le droit de dire n’importe quoi et à n’importe qui. Les journaux et les chaînes de télévision sont pleines de différentes positions et courants ainsi que les moyens de communication électroniques qui sont pleine de ce qui ne peut être imaginé. Aussi, il y a les forums et le Diwaniat qui sont disponibles pour tous. Alors ou est-ce qu’est la répression et la domination alors que les forces de l’ordre sont agressés et bousculés durant l’exercice de leur devoir et responsabilité nationale. Dans ce sens, je ne manquerai pas de passer aux hommes de l’ordre ainsi que leurs frères dans les forces armées une salutation méritée pour leur rôle dans la protection de la sécurité de la patrie et des citoyens ainsi que pour leurs sacrifices et efforts continus qui sont caractérisés par la sagesse et la patience et la recherche de la sécurité des citoyens.

Frères, sœurs, fils et filles,,,,

Dans mon discours précédent, j’ai déjà expliqué les justifications de la décision d’introduire des changements au mécanisme de vote dans le système électoral, et ce en réponse a la nécessité immédiate qui a imposé cet révision pour protéger l’unité nationale et le renforcement de la pratique démocratique ainsi que la réalisation d’une égalité des chances et la représentation des différentes couches sociales dans la société. J’ai pris cette décision à partir de ma responsabilité envers le peuple koweitien et en pratique des pouvoirs bien clairs de l’Amir, confirmés par la Cour Constitutionnelle, telles qu’ils sont mentionnés dans la constitution et qui ont eu le support des experts et les spécialistes. J’ai laissé à l’Assemblée Nationale rentrante le droit de revenir sur cette révision et de traiter les problèmes qui pourraient atteindre à la loi électorale en réalisation de l’intérêt suprême de la patrie, et ce a partir de ma croyance que cette procédure représente un mérite national d’urgence conforme aux provisions de la constitution, visant a l’intérêt public et ni pour ni contre qui que ce soit. Je ne pourrai hésiter un moment de revenir sur cette révision si je n’étais pas convaincu de sa constitutionalité et en réalisation des intérêts publics car il n’y a de chantage ou d’orgueil lorsqu’il s’agit de l’intérêt suprême de la patrie.

On pourrait comprendre le mécontentement de ceux dont les intérêts sont atteints par cette révision, une position que nous respectons si la manière de son expression se fait dans le cadre de la loi. Toutefois, personne n’a le droit de franchir les bornes et manquer de respect à la loi qui protège les libertés et organise la pratique civilisée de la politique.

Notre croyance dans la voie démocratique est fixe ainsi que notre respect pour la constitution et la loi et notre respect pour nos principes et acquis nationaux. Nous sommes tous responsables pour la protection de la position de la constitution de toute manipulation ou singularité, fausse interprétation et devons respecter ses cadres et bornes.

Chers frères et sœurs,,,,

Il y un sujet qui a été traité superficiellement qui porte sur la relation entre le gouvernement et le peuple. Cette relation est plus profonde et grande qu’elle pourra être atteinte par quiconque, et est gouvernée par des liens uniques et distingués qui étaient bâtis il y a plusieurs siècles et établies par la pratique et confirmée par la constitution. Ce sont des liens infinis de relations intimes basées sur l’entente, le respect, la compréhension, l’unité, la loyauté et la sincérité pour le Koweït qui nous est tous très cher.

Frères et sœurs,,,,

Les sentiments nationaux excessifs et les positions responsables que j’ai senti de votre part durant ces derniers jours, m’ont porté beaucoup de joie au cœur, ce qui réfléchit le vrais visage des koweitiens et leurs attachement a leurs pays ainsi que sa sécurité et sa stabilité et je vous confirme que je n’épargnerai aucun effort pour protéger la sécurité et la paix des citoyens et de la patrie et leurs stabilité, guidés dans ceci par la recherche de l’approbation de dieu et par notre conscience et se referant dans toutes nos affaires à la constitution et la loi. Nous travaillons sérieusement à le respecter et a appliquer ses provisions sur tout le monde sans exception.

J’ai le devoir et vous avez le droit d’être informés sur les communications que j’ai reçues de nos frères dans les pays du Conseil de Coopération des pays du Golfe – des dirigeants ainsi que des peuples – confirmant leurs solidarité totale avec le Koweït et leurs disposition a fournir toutes les capacités pour protéger sa paix et sa sécurité et ce sont des sentiments fraternels sincères qui réfléchissent l’unité profonde entre les pays du Conseil et le sort commun ainsi et les sacrifices qu’ils ont donnés lors de l’agression abominable de Saddam sur le Koweït, et ce sont des sacrifices beaucoup appréciées par les Koweitiens et une source de leur fierté que nul ne peut nier.

Chers Frères, sœurs, fils et filles,,,,

Je trouve que c’est une très bonne occasion, notamment avec cette grande présence de la femme, pour renouveler ma fierté de la femme koweitienne et son rôle honorable et inoubliable tout au long de l’histoire du pays. On ne peut jamais, chères sœurs, votre rôle distingués et les sacrifices que vous avez faites lors de l’invasion iraquienne et votre insistance a être parmi nous aujourd’hui d’est qu’une traduction de l’esprit de la nationalité nationaliste et le vrais sens de la citoyenneté chez la femme koweitienne, ce qui a confirmé notre conviction continue de son droit a avoir ses droits politiques qui est un symbole de fierté pour nous tous. Et nous avons un grands espoir en elle pour continuer son rôle vital dans le développement du parcours de travail national.

Chers Frères, sœurs, fils et filles,,,,

Je ne suis pas censé rappeler encore que les koweitiens sont tous mes fils et mes filles, auxquels je suis très proche et que je me pose a la même distance avec eux tous. Je suis d’une conviction totale que nous tous sommes du cote de l’intérêt du Koweït et pour lever son étendard quoi que ce soient les défis et les positions et que la raison et la sagesse et l’intérêt national l’emportent et que le Koweït est la base et le principe et que tout le reste ne sont que des branches. Nous devons tous travailler à protéger son unité et renforcer sa sécurité et sa stabilité.

L’effort, le temps et l’énergie que nous avons gaspillés dans les discussions et le confort politique stérile doit être investi dans le traitement de sujets et des problèmes qui nécessitent une intervention rapide. Nous n’avons aucune excuse pour les inconvénients dans les différentes sortes de services, le retard des citoyens pour avoir une habitation digne, la création d’emploi pour les jeunes et l’assurance des occasions de création et de l’excellence pour eux afin qu’ils puissent diriger la roue de développement globale dans le pays. Nous avons beaucoup de défis devant nous et sommes Inchallah capables de les relever.

Il est grand temps pour tout les koweitiens pour s’apprêter au travail afin de réunir nos efforts et capacités pour bâtir notre cher Koweït et poursuivre le cortège pour réaliser les espoirs et les aspirations de son peuple fidèle.

En fin, j’implore Allah le TOUT-PUISSANT de nous porter au succès et de nous guider tous avec son aide vers le bien et qu’il garde notre chère patrie de tout mal et qu’il perpétue ses bienfaits et sa générosité et ses biens.

WASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

 

عربي English