Discours eternels



  • Discours de son altesse
Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah Lors du quatrième tour normal du treizième cycle législatif de L’Assemblée Nationale Le mardi 27 Dhou al Qi’adaa 1432 A.H. Correspondant au 25 octobre 2011 A.D.
Discours de son altesse Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah
Lors du quatrième tour normal du treizième cycle législatif de
L’Assemblée Nationale Le mardi 27 Dhou al Qi’adaa 1432 A.H.
Correspondant au 25 octobre 2011 A.D.

 

 

Au nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux

 

« Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! »

C’est avec des cœurs pleins d’humilité et de croyance au destin qu’on a reçu la nouvelle du décès de son altesse royale, mon frère Emir Soltan bin Abdulaziz al Saoud, Prince Héritier, Vice-premier Ministre, Ministre de la Défense et l’aviation et Inspecteur National du Royaume d’Arabie Saoudite frère. Par cette perte, l’Arabie Saoudite frère, la famille du Golfe arabe et la nation arabe et musulmane a perdu un  symbole éminent et un leader distingué. Il a consacré sa vie au service des causes de son pays et de sa nation arabe et musulmane.

Et si je présente en mon nom et au nom du peuple koweitien mes sincères condoléances à mon frère, le serviteur des deux mosquées saintes, Roi Abdullah bin Abdelaziz al Saoud, ainsi qu’à ses frères et membres de famille et à la famille royale et au peuple saoudien frère, je me console du départ d’un cher frère, ami proche et compagnon avec qui j’ai partagé des occupations, fardeaux et des responsabilités, dans le mal aussi bien que dans le bien, et il fut le vrai ami et compagnon, un leader dans la sagesse, le savoir-faire et la loyauté et un pionnier dans le domaine de travail humanitaire et bénévole partout dans le monde, renouvelant mes expressions de remerciement et de reconnaissance a ces attitudes fraternelles connues au support du droit koweitien et le rejet de l’occupation perfide et l’insistance sur le retour de la souveraineté du koweit, des attitudes qui resteront gravées dans la mémoire des koweitiens d’une génération  à une autre.

Nous implorons le bon dieu d’honorer notre cher défunt par sa miséricorde et acceptation, de le loger dans son paradis vaste ainsi que d’accorder la bonne santé au serviteur des deux mosquées saintes et de perpétuer la paix, la gloire et le progrès au Royaume d’Arabie Saoudite sous son gouvernement sage. Que dieu soit satisfait de nous et qu’il fasse de nos fins notre meilleur destin.

Au nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux

« Ô vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. » 

Au nom d’Allah et que la prière et la paix soient pour son prophète, ses compagnons et ses membres de familles,
Son honneur, le président de l’assemblée nationale,
Frères membres respectables,,,

Je vous salue chaleureusement à l’ occasion de notre rencontre aujourd’hui dans le cadre du commencement du quatrième tour de réunion normale du treizième cycle législatif, et au nom d’Allah et par son aide, nous inaugurons les travaux de cette session, lui implorant de bénir nos pas par plus de travail et de réalisation au service de notre cher Koweit, et son peuple fidèle.  

Frère Président, frères et sœurs membres respectables,,,
Les phénomènes et pratiques étranges subis par notre société koweitienne dernièrement ont franchi toutes les bornes et, touché nos principes nationaux, notamment le fanatisme tribal et sectaire abominable, qui guide les orientations politiques et en tapant dessus, il devint un moyen rapide pour réaliser des gains restreints aux dépens des priorités de la nation et celles des citoyens.

Il est triste de voir des gens qui veulent que nos établissements d’éducation, sociaux et sportifs deviennent un lieu pour ces fanatismes et la nourriture de nos jeunes par ces concepts destructifs, ces jeunes sur lesquels nous tenons pour construire le présent et le futur de Koweit. 

Frère Président de l’Assemblée Nationale, frères et sœurs membres respectables,,,
Je suis profondément attristé par la souffrance de notre chère patrie des climats de tension et crise politique ainsi que les disputes continues entre l’Assemblée et le gouvernement comme s’ils étaient des ennemis abominables et non des frères et deux organes appartenant au même corps. Je suis également attristé par le l’escalade du langage politique de dialogue, les canonnades et l’incrédulité sans témoins ou preuves, par des accusations, pot-de-vin, corruption, déloyauté et  de trahison, et à la fin de ces termes abominables dont le koweit était loin dans un temps proche.

Nous avons vu ce que cette salle avait subi durant la dernière période, notamment plusieurs pratiques, rivalités et mots qui ne sont pas relié au cadre de la constitution, portant atteinte à la place de ce forum et l’éloignant de son rôle et objectifs nationaux sublimes. Comment ca se fait que celui qui croit dans la constitution et la loi, étant capable de poser tous ce qu’il veut sous cette coupole, y incluses ses garanties et moyens constitutionnels connus, aurait pu se passer de cette institution et appelé a organiser des réunions dans les rues et places publiques et inventer la tension et l’excitation de telle sorte à nuire aux autres. Est-il acceptable que le respect des principes soit limité aux paroles seulement alors que les intérêts et  volontés sont reliés aux actions?

La préoccupation de quelques uns par la destruction au lieu de la construction et par l’attaque personnelle au lieu de la coopération pour le bien du Koweit, oubliant ainsi leurs devoirs principaux, nous porte à se demander, ou est la voix de la raison et de la sagesse. Est-ce la voie de la construction, du développement et du progrès ou celle de la destruction, la ruine et le retard.

Frère Président de l’Assemblée Nationale, frères et sœurs membres respectables,,,
Combien nous avons besoin de rejeter nos différends et adhérer aux projets d’infrastructure et l’amélioration des services publics, y inclus la santé et l’éducation, l’habitat et autres, faire face a la corruption ou elle soit et promulguer des lois effectives et les arrangements pratiques encourageant l’investissement et les projets au Koweit ainsi que l’amélioration du niveau de vie des citoyens, la provisions des moyens de confort, la réalisation d’opportunité de travail permettant aux jeunes de contribuer à la construction de leurs pays, et le passage au contrôle objectif et l’interrogation permettant la rectification des fautes et des déviations et non les personnes.

Nous devons suivre ce qui se passe autour de nous, notamment les événements dangereux, troubles forts, guerres ensanglantées, grands développements, et problèmes économiques internationaux de taille, qui tous ont des effets profonds sur notre sécurité nationale, sur nos intérêts suprêmes dans le présent et le futur, ce qui nous appelle, ou plutôt nous oblige, a unifier les rangs et les efforts pour les suivre et faire face à ses conséquences et résultats.

Etes-vous conscients de ces dangers ? Est-ce que vous comprenez ces défis? Etes-vous prêts à vous apprêter et protéger notre patrie et notre peuple de ses dangers ? J’espère que vous soyez ainsi et vous élever au niveau de la responsabilité afin que vous ne soyez pas comme Allah le dit : « Leurs dissensions internes sont extrêmes. Tu les croirait unis, alors que leurs cœurs sont divisés. »
   
Nous le disons avec toute croyance et détermination ; nous sommes pour le contrôle responsable, l’interrogation objective, une interrogation sérieuse gouvernée par la constitution et la loi et imposée par l’intérêt national, loin de toute personnalisation et anticipation de jugement, lancement d’accusation, car notre Prophète dit ; « Arrêtons de mentir, de dire tout ce que l’on entend » Nous n’accepterons jamais de protéger celui qui atteint aux intérêts du Koweit  et nous n’accepterons jamais d’arrogance et d’excès dans ce sens car les circonstances ont dépassé toute les limites et surmonté au niveau de débats stériles, et nous n’avons devant nous que le travail continue pour protéger la sécurité du Koweit et sa construction et la récupération des espoirs de la citoyenneté.  

Cher frère président du parlement. Mes chers frères membres du parlement,
Le media représente un pilier fondamental de notre organisation démocratique, et notre presse nationale était un model idéal à l’échelon arabe et régional et il tenait à remplir sa haute mission. Hélas, aujourd’hui, beaucoup de ces medias essayent sans relâche de verser de l’huile sur le feu de la sédition pour faire sauter la haine et l’aggravation dans le pays, en alimentant et augmentant les conflits et l’animosité avec les autres. Entraînée malheureusement par les penchants de leurs factions et par leurs intérêts particuliers loin de l’intérêt du pays et de ses citoyens, ce qui oblige chacun de s’arrêter et corriger ces déséquilibres, pour que les instituts des medias exercent son rôle positif demande dans le maintien de la sécurité du pays et de faire avancer le processus du développement et de la construction.

Cher frère, président du parlement…chers frères, membres du parlement,
Une question qui me préoccupe, sur la quelle je voudrais attirer votre attention et sur la quelle je vous invite a accorder l’attention qu’elle mérite, ce sont nos jeunes. Chacun sait que la taille et la rapidité des changements qui ont touche notre société et le monde en général est beaucoup plus grande de nos capacité a les comprendre et a les faire face, et que les jeunes sont les plus rapides et les plus touches par ces changements. Ces jeunes sont une énergie efficace et ne devrait pas les laisser être vulnérable aux détournements. Ce la nécessite une bonne compréhension et une bonne communication avec eux pour identifier leurs besoins et leurs exigences avec l’aide des outils et des moyens pour les immuniser des risques de ce temps, a fin de les aider a faire face aux responsabilités de la construction de leur pays.

Mes chers frères et fils,  people koweitiens fidèles,
Votre devoir national d’exercer votre droit électoral ne se termine pas  aux urnes pour élire vos représentants a l’assemblée nationale, mais il commence la, votre devoir national est de poursuivre la performance de vos représentants au parlement, les interroger sur leurs attitudes, les encourager s’ils ont fait de bien ou les tenir responsables s’il ont fait du mal et de les juger sur leurs réalisations en conformité avec les normes et les considérations de l’intérêt national, loin de la  différences sectaire, tribale, ou doctrinal, et que l’intérêt  général du Koweït soit la préoccupation la plus importante et celle qui est en avance de toutes autres considérations.
Et comme je suis proche de vous et de vos préoccupations, je tiens a vous dire qu’il me fait enormement de la peine quand j’aperçois sur vos bons visages des sentiments d’anxiété au sujet de la situation dans le pays, malgré ce que le tout puissant l’a bénis avec des valeurs bien établis, une harmonie et une abondance financière sans précédente, sans oublier la disponibilité de tous les éléments de stabilité, du succès et de vie décente.

Vos préoccupations me rendent fatigue et souffrant, comment je peux être a l’aise si vous n’étés pas a l’aise et comment je peux être tranquille si vous étés inquiet.
Soyez assurés et ne vous inquiétez pas, nous ne permettons pas que notre cher Koweït soit touché, et demain si Dieu le veut va être mieux qu’aujourd’hui
Car le Koweït est bénis grâce à Dieu, et il restera toujours avec son aide  en sécurité, protégé par le tout puissant, les fils du Koweït et par l’unité de son peuple. Supporté par le pouvoir du bien, du droit et de la justice du monde, et par ses bienfaisances qui comprennent l’est et l’ouest du monde entier.

« Ne faiblissez pas et ne soyez pas tristes, Vous êtes les supérieurs si vous êtes croyants. »

Frères,
Mon discours n’est pas limite aux deux instances législative et exécutive seulement mais je parle a tous le monde de cette tribune, institutions et individus.
Regardez, contemplez et bien observez tous ce qui se passé autour de vous avec sagesse et conscience les expériences des autres et en prenez des leçons.
Sauvegarder votre mère Le Koweït, vous ne trouverez jamais de semblable ou remplaçant.

A cet égard, je me rappelle de l’éternel citation de défunt Emir cheikh Abdullah Al Salem Al Sabah que Dieu béni son âme, conseillant ses fils les membres du parlement au début de notre expérience parlementaire  quand il a dis (deux verset du poème)  qui portent la signification suite : si les choses ne sont pas donne aux gens sérieux et rationnels, ils vont être dans les mains des imprudent.

Une citation rationnelle, du fond de Coeur d’un chef clairvoyant. Cette citation est digne d’être  bien compris et elle doit être vivante et présente dans nos consciences et nos esprits, afin d’améliorer notre performance de la grande responsabilité que nous portons, qui est la responsabilité d’un patrie et d’un peuple pour les mettre en sécurité.

Marchez avec la bénédictions et la guidance d’Allah, tous ensemble nous réunis un seul nation, le même destin et le même but, avec tous l’amour que nous avons pour notre patrie, pour prouver a tous que le peuple koweitien restera fidèle a son cher Koweït.

            WASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU…

 

عربي English