Discours eternels

Le discours de Son Altesse l'émir cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah,
a la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU)
sur la culture et le dialogue entre les religions et les cultures - NU - New York le 12 et 13 Novembre, 2008

Au nom d'Allah, Le Miséricordieux - le compassion

Monsieur le Président,

Vos Majestés Excellences et Altesses,
Mesdames et Messieurs, chefs et membres des délégations,

Avec le salut traditionnel de l'islam, Assalam Alayukum Warrahmatu Allahi Wabarakatahu – la paix, la miséricorde et la bénédiction d'Allah soient sur vous, Je vous salue tous. Je remercie Dieu Tout-Puissant, nous sommes tous réunis ici dans cette salle. Nous sommes venus à favoriser la paix et le bien de l'humanité, de chercher à consolider les liens entre nous par le biais du dialogue et de compréhension, de mettre l'accent sur les valeurs et les liens qui nous unissent, et de rejeter les doutes et les soupçons qui nous séparent.

Monsieur le Président,
Je vous félicite de présider cette réunion de haut niveau et vous souhaite plein succès dans la conduite de ses délibérations. C'est pour moi un plaisir aussi de faire une référence particulière à mon frère, le Serviteur des Deux Saintes Sanctuaires, le roi Abdallah Bin Abdul Aziz, le Roi du Royaume d'Arabie saoudite, pour son initiative de tenir cette réunion de haut niveau, ici à l'Assemblée générale des Nations Unies Hall, qui a été créé à l'origine d'embrasser et de consolider le dialogue, comme un durable principe de relations internationales, pour essayer de parvenir à la paix et couvrant les ponts de coopération et de l'interconnexion entre les nations et les peuples. Nous avons donc transmettre nos remerciements et totale reconnaissance pour son gracieuse Majesté et la poursuite des efforts dans ce domaine, lui souhaiter le succès dans ses efforts qui ont de tout notre appui. Nous apprécions également les bons résultats de la Conférence mondiale pour le dialogue qui a eu lieu en Juillet en Espagne sous les auspices et avec l'aimable efforts déployés par le Serviteur des Deux Saintes Sanctuaires, le roi Abdallah Bin Abdul Aziz Al Saud, et Sa Majesté le Roi de l'Espagne Juan Carlos.

Monsieur le Président,
Je ne peux pas, mais aussi adresser mes remerciements à Son Excellence, le Secrétaire général des Nations Unies, ainsi que pour les organismes specializes de Nations Unies pour adopter la réalisation des nobles objectifs du dialogueles, l'enracinement de la culture de la paix entre les peuples, mettant en avant les programs et ouvrir la voie à la création d'un monde qui renonce à le fanatisme et renforce la modération, fusible les raciness et abondonne les différences, élimine les obstacles et ouvrir les horizons, amplifier les dénominateurs communs entre les peuples et supprime les obstacles grâce à la coopération.

Monsieur le Président,
Notre monde d'aujourd'hui passe par des circonstances difficiles, que les problèmes d'intensifier et de diversifier,les solutions sont devenues complexe et difficile, l'incapacité à régler des questions politiques dans de nombreuses régions du monde conduit à l'émergence de nouveaux conflits et de guerres civiles, et en appuyant sur la crise économique s'est pris avec les catastrophes naturelles meurtrières.Un Phénomène nouveau est apparu et renforcé, tels que le phénomène du terrorisme,des drogues et de la discrimination. L'esprit de fanatisme et la haine est devenu répandues, les sentiments de haine et d'exclusion ont enflammé les adeptes des cultures religieuses et les inclinations politiques, et les plus violentes accusations et les différents diffamation ont été adressées à leurs symboles, principes et des valeurs.

Tous ces phénomènes ont malheureusement ébranlé les fondements de la stabilité mondiale, par conséquent, en tant que dirigeants et peuples, nous devons assumer nos responsabilités historiques d'examiner soigneusement notre douloureuse réalité par le biais d'un sérieux et sincère dialogue entre les peuples, les religions et les cultures.

Nous devons concentrer nos efforts sur la consolidation de la véritable valeurs religieuses et morales, et sur les principes communs qui toutes les religions appellent, et de toutes les cultures qui l'avance, à devenir un point de rencontre pour nous qui nous joindre ensemble pour le bien et nous fournir une base commune et un facteur de coopération et de paix.

Aujourd'hui, plus que jamais, nous sommes appelés à transformer la culture du monde d'une culture de la haine, fanatisme et de guerre à une culture de dialogue et de coexistence, les faits et conceptuel.

Notre chemin d'y parvenir est par le biais de traitement et d'interagir positivement avec un de l'autre, sans complexes ou de la peur, au départ du fait que nous sommes tous chargés de la destinée de l'humanité à exploiter pour le bien de l'humanité.

Monsieur le Président,
Peut-être le besoin de commencer à suivre sur cette route vient du dialogue entre les dirigeants intellectuelle des adeptes des religions et autres croyances, qui fait désormais une partie de la scène politique. Par exemple, les Nations Unies a contribué à créer l'atmosphere approprié, lorsque l'Assemblée générale a publié sa décision de considérer l'année 2001 comme l'année du dialogue entre les civilizations, résister à des campagnes de haine et d'attiser les troubles. De plus, Les Nations Unies à envisager une autre résolution en 2010, comme l'année de rapprochement entre les cultures.

Monsieur le Président,
Une bonne analyze des tragédies qui ont enduré l'humanité, montre que, en aucun cas,ces étaient le résultat de convictions religieuses ou de valeurs culturelles, mais plutôt le résultat de la poursuite de l'extrémisme, fanatisme et de discrimination qui a frappé certains adeptes des religions et autres croyances.

Les religions, dans leur essence, méthode et les enseignements de fournir des solutions aux problèmes que connaît l'humanité, et ne sont en aucun cas une cause de ces problèmes. Par conséquent, il incombe au clergé et les personnes instruites de toutes les religions de mettre en lumière ces faits et d'aider à corriger les idées fausses dans l'esprit de ceux affiliés à ces croyances. En outre, les hommes de l'intellect et les éducateurs ont à sensibiliser les jeunes, cultiver en eux le respect des religions divines, ingrain en eux l'esprit de modération, valeurs de tolérance, et une interaction positive entre les différentes religions et convictions.

Aussi, les médias, qui façonne l'intelligence et nourrit l'esprit, doit être positif face à ces sujets et doit reconnaître la portée de son influence sur la formation éclairée et équitable des opinions, qui croient en l'interconnexion et l'unité entre les humains.

Monsieur le Président,
En tant que dirigeants et peuples, nous sommes conscients de nos responsabilités historiques pour lutter contre l'extrémisme et la discrimination, diffuser la méthode de modération et d'orienter de façon exagéré.

Ce n'est certainement pas une tâche facile, mais il s'agit d'une mission importante. Nous avons au Koweït de multiples contributions,des programs recherchent dans ce domaine. Le Koweït a créé un center international pour la modération, qui s'est réuni de nombreux conférences intellectuels, entre ces deux conférences internationales tenues à Londres et à Washington au cours des deux dernières années. Les organismes publics compétents a également organisé des séminaires et des programs ciblant tous les secteurs de la société, qui a contribué à la sensibilisation au sujet de la modération parmi la population. Le Koweït a également organisé et parrainé de nombreuses conférences régionales et internationales et des séminaires sur la méthode de modération dans l'Islam, a créé le cours de la tolérance religieuse entre les peuples, ainsi que le respect des croyances des adeptes d'autres religions divines, la préservation de leur dignité et leur refus d'offenser leurs symboles, s'est levé contre les croyances religieuses en utilisant comme base de discrimination entre les membres de la société, ainsi que de respecter les différentes caractéristiques des peuples et leur droit à l'égalité et à la vie collective.

Tout cela est à l'origine de la relation entre les humains, et leur réalisation est le plus grand objet de toutes les religions et les cultures.

Monsieur le Président,
Le meilleur résultat de notre bien-destiné congrégation, dans cette salle, sera la publication d'un engagement universel en faveur de respecter toutes les religions, pas de nuire, ou empiéter sur, ou le ridicule de leurs symboles, mais pour dissuader de tels actes et ceux qui demandent pour eux.

Nous devons également nous engager à l'interdiction des campagnes qui visent à approfondir la discorde entre les religions et saper les chances de coexistence pacifique entre les humains.

Nous devons nous engager à, d'encourager et de financer les programs qui favorisent la propagation de la culture de la tolérance et la compréhension par le dialogue, de devenir un cadre de relations internationals, par le conférences, le séminaires ainsi que le développement éducatif, culturel et programs informatif pour atteindre ces objectifs.

Monsieur le Président,
La meilleure façon pour moi de mettre fin à cette déclaration devant cette auguste auditoire est de citer les paroles d'Allah le Tout-Puissant comme il nous commande dans le Saint Coran:

"O hommes! Nous vous avons créés d'un male et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous,aupres d'Allah,est le plus pieux . Allah est certe omniscient et Grand-Connaisseur"

Il s'agit de notre cours, c'est notre objectif et l'ambition, telle est notre message pour le monde entier.

La paix et la bénédiction d'Allah soient sur vous,,,

 

عربي English