Du sommet



Discours de SE le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies Ban Ki-moon, à l'ouverture de la conférence internationale des donateurs pour soutenir la situation humanitaire en Syrie, l'Etat du Koweït - 30 Janvier 2013


Excellences,,,,
Mesdames et Messieurs,,,

ASSALAMOU ALAIKOM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATOHOU

Nous convenons ici aujourd’hui pour porter notre support aux femmes, aux hommes et aux enfants de la Syrie.

Ils sont entrain de souffrir infiniment, sans aucun signe de fin à leur souffrance. C’est pour cela que j’ai décidé d’appeler jointement avec l’émir du Koweït, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, de tenir cette conférence pour la déclaration des donations.

Je voudrais bien exprimer au mes remerciements au Koweït et à son gouvernement pour l’accueil de cette conférence. Son altesse vient de déclarer une donation de $300 millions et j’exprime mon appréciation infinie pour sa générosité et j’espère que vous allez tous être inspiré par cette exemple formidable de solidarité mondiale.

Je voudrais bien exprimer ma reconnaissance aux gouvernements et peuples de la région du Golfe Arabe – les Emirats Arabes Unis, le Bahraïn, le Qatar et l’Arabie Saoudite – et a tout les gouvernements et organisations régionales représentés dans cette conférence.

Je voudrais spécialement remercier les gouvernements et les peuples du Liban, la Turquie, la Jordanie, et l’Iraq pour l’accueil et l’aide à des milliers de réfugiés.

Je voudrais également louer les des organisations non gouvernementales et le travail courageux qu’elles sont entrain de faire.

Avec un esprit de grand courage, le mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge sont entrain de distribuer des aides populaires dans toutes les régions de ce pays.

Ainsi que les organisations non gouvernementales travaillant en Syrie et représentées dans cette conférence par l’Organisation de Premières Urgences et le Conseil des Réfugiés du Danemark et l’Autorité Médicale Internationale qui est aussi représentée par l’Agence de Coopération de Développement Technique et le Comité International de Secours qui supportent les réfugiés syriens en Turquie, au Liban, en Jordanie et en Iraq.

Veuillez me permettre d’exprimer ma reconnaissance profonde aux agences de secours et aux organisations caritatives qui font parvenir les aides humanitaires rapidement en Syrie et je salue les hommes et les femmes qui dirigent ses opérations dans des conditions très difficiles.

Plusieurs personnes oeuvrant dans le domaine d’aides humanitaires ont trouvé la mort en Syrie, y inclus huit fonctionnaires dans les agences d’aides associées aux Nations Unies et huit autres fonctionnaires dans l’organisation du croissant rouge arabe syrien, dont nous saluons la mémoire aujourd’hui. Maintenant, il y a dix-sept retenus parmi les fonctionnaires des Nations Unies et j’appelle à leur acquittement immédiat.

Mesdames et messieurs,,,

La situation en Syrie est catastrophique et se complique de jours en jour.

60,000 personnes ont trouvé la mort dans les 22e mois précédents, et je sens beaucoup de douleurs lorsque je me demande combien de vies humaines faudra-t-il encore perdre si la situation reste telle qu’elle est maintenant.

Il y a 4 millions de personnes qui ont besoin d’aide urgente alors que 10% des syriens ont quitté leurs maisons dans le pays et 700,000 qui ont quitté le pays.
Il y a plus d’un million d’enfant qui ont besoin d’aide humanitaire.

Les syriens rencontrent quotidiennement une série d’atrocités sous la forme d’une violence croissante, le ralentissement des munitions de nourriture et des médicaments, atteintes aux droits de l’homme, y inclus la violence sexuelle, l’arrestation et l’emprisonnement arbitraires.

L’utilisation des armes lourdes dans les zones peuplées a mené à la destruction des complexes résidentiels ainsi que des quartiers tout entiers. Presque la moitié des hôpitaux publics et le un quart des écoles.

Les prix de la nourriture sont en hausse et les infrastructures d’eau et d’électricité subissent une destruction systématique.

Depuis longtemps, la Syrie est reconnue par son support généreux aux nécessiteux. Et jusqu'à récemment, la Syrie était le troisième pays accueillant des réfugiés avec plus de 500,000 réfugiés palestiniens et 63,000 iraquiens.

Maintenant, ces sans-abri sont exposés à plus de déplacement.

J’ai eu l’occasion de découvrir quelques effets de cette crise lors de ma visite au mois dernier du Camp dit Zaatari en Jordanie et le Camp Islahiya en Turquie.
Il y a parmi les réfugiés plusieurs qui ont perdu des personnes qui leurs sont chères alors que des autres ont subi la destruction de leurs maisons et j’ai rencontré des enfants qui espèrent rentrer chez eux, aller à l’école, jouer avec les amis et mener une vie normale.

Des enfants dont l’age ne dépasse pas cinq ou six ans.

Je leurs ai dit que les Nations Unies et le monde tout entier sont de leur coté.

Aujourd’hui, nous devons tenir cette promesse.

L’apport d’aide humanitaire ne pourra pas mettre fin à cette tragédie.

L’écoulement de sang et la souffrance ne pourront s’arrêter que par une solution politique.

Le besoin de cette solution devient plus urgent de jour en jour.

J’appelle tous les partis, notamment le gouvernement syrien, à arrêter ce carnage.

Et j’appelle, au nom de l’humanité, à arrêter les actes de violence.

Excellences,,,,
Mesdames et messieurs,,,,

Nous devons, dans le cadre de la recherche d’une solution politique, exercer tout ce qui est de nos capacités pour aider nos frères dans l’humanité qui sont entrain de souffrir et mourir sous nos yeux.

Nous devons alléger leur fardeau et ressusciter un brin d’espoir et les aider a survivre ses jours sombres jusqu'à ce qu’ils puissent retourner a leur pays et construire un futur plus brillant en Syrie.

Les agences d’aides humanitaires associées aux Nations Unies et les organisations non gouvernementales, en collaboration avec nos partenaires sur les lieux, oeuvrent a faire parvenir les aides aux destinataires.

Nous travaillons avec le gouvernement et l’opposition pour faire parvenir les aides au plus grand nombre d’habitants dans toutes les régions du pays malgré les actes de guerre et autres obstacles multiples.

Les aides du programme international de nourriture et ses sociétés servent un demi million de personnes par mois. Les agences d’aides humanitaires assurent des produits d’aide de base tels que les lits et les couvertures au profit de 400,000 personnes.

Plus d’un demi million d’enfants sont immunisés contre la paralysie infantile et la rougeole. Les Nations Unies et ses associés assurent les services d’enseignement et services sociaux aux enfants choqués par les actes de violence, l’eau potable et les équipements sanitaires, et aide les agriculteurs à cultiver leurs champs.

L’agence des nations unies de secours et des travaux pour les réfugiés palestiniens au Proche Orient a dernièrement distribué au cours de deux semaines une aide financière de secours pour plus de 100,000 réfugiés palestiniens.

Mais, hélas ceci n’est pas suffisant.

Car les conditions de vie en hiver sont difficiles et les besoins sont très grands.

Les syriens fuyant les actes de violence sont en besoin urgent de nourriture, couvertures, et de vêtements lourds ainsi que le carburant de chauffage et les services médicaux pour rester en vie.

C’est pour cela que nous lançons un appel pour mobiliser la somme de $1.5 milliards pour le financement de notre intervention face a cette crise humanitaire en Syrie au cours des six mois prochains, dans le cadre de deux appels qui se basent sur les besoins internes en Syrie et sur les besoins des réfugiés.

Cette somme est la plus large à être demandée jusqu'à maintenant dans un appel urgent a court terme.

Nous avons besoin de votre aide urgente.

Je suis conscient des contraintes actuelles sur les gouvernements.

Toutefois, nous n’avons aucune raison pour que les contraintes financières nous empêchent de sauver la vie à ceux qui en ont le plus besoin.

Nous ne pouvons réaliser quoi que ce soit sans ces ressources nécessaires, sans lesquelles plus de gens seront démunis de la vie.

Ce cas urgent nous appelle à exercer plus d’efforts.

Les gouvernements et les organisations non gouvernementales, les individus et le secteur privé ont tous un rôle qu’ils devront jouer.

Je suis rassuré que, d’ici cet après midi, vous aurez donné des promesses d’aides aux syriens pour faire face aux semaines et mois difficiles prochains avec plus de confiance et plus d’espoir.

Nous devons faire plus, et cela doit être fait maintenant.

Nous n’avons aucune excuse pour ne pas être à la hauteur des attentes du peuple syrien.

MERCI,,,,,,,,,,

 

عربي English