Discours du Sommet



Déclaration finale De la Trentième Session du Conseil Suprême
du CCG Le Koweït - State of Kuwait Le 14-15 Décembre 2009



En réponse de l’invitation de son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, Emir du Koweït, le Conseil Suprême a tenu sa trentième session au Koweït le lundi et le mardi 14 et 15 Décembre 2009, sous la présidence de son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, Emir du Koweït et président de la session courante du Conseil Suprême, en la présence de leurs majestés et altesses.

Son altesse Sheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan President Emirats Arabes Unies


Sa Majesté Roi Hamad bin Eissa al Khalifa Roi du Royaume du Bahreïn      
  
      

Le Serviteur des deux Mosquées Saintes Roi Abdullah bin Abdulaziz Roi du Royaume d’Arabie Saoudite


Son altesse Mr. Fhad bin Mahmoud al Said Vice Prime Minister for Council Ministers affairs for the Sultanate of Oman


Son altesse, Sheikh Hamad bin Khalifa al Thani Emir de l’état fu Qatar

La réunion fut aussi marquée par la participation de son Excellence, Abdul Rahman al Atiya, le Secrétaire Général du Conseil de Coopération pour les pays arabes du Golfe.



Le Conseil Suprême a félicité son altesse Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, Emir de l’Etat du Koweït pour la présidence de cette session du Conseil et a loué le contenu profond et les visions fructueuses du discours de son altesse ainsi que l’intérêt que son altesse porte au renforcement de la coopération entre les pays du Conseil dans tout les domaines et à la porter vers des horizons plus vastes et plus fermes durant les années qui viennent Inchallah.



Le Conseil Suprême a exprimé son respect profond et sa reconnaissance des efforts sincères fournis par sa Majesté Roi Qabous bin Said, le Sultan d’Oman, Président de la session précédente du Conseil, et son gouvernement ainsi que le peuple omani  cher, durant la présidence par sa majesté de la vingt-neuvième session du Conseil Suprême, et l’intérêt et le suivi qu’il a porté a l’application des résolutions du Conseil Suprême,  et les pas et réalisations importantes acquises qui ont poussé le cours de coopération commune a des étapes plus avancées et a des horizons plus vastes, et plus de prospérité pour les citoyens des pays du Conseil de Coopération.



Le Conseil Suprême a également félicité son altesse Sheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan, Président des Emirats Arabes Unies pour sa réélection en tant que président et pour la trente-huitième fête nationale, espérant pour les Emirats Arabes Unies et son peuple frère  plus de progrès et de et de prospérité.



Le Conseil a félicité  son altesse, Hamad bin Eissa al Khalifa al, le Roi du Royaume du Bahreïn pour la trente-huitième fête nationale et du dixième anniversaire de son ascension au trône du royaume, espérant pour le Royaume du Bahreïn et son peuple frère  plus de progrès et de et de prospérité.



Le Conseil a félicité  sa Majesté, Roi Hamad bin Khalifa al Thani, l’Emir de l’Etat du Qatar pour la fête nationale, espérant pour l’Etat du Qatar et son peuple frère  plus de progrès et de et de prospérité.
Le Conseil a également exprimé sa joie pour le retour sain et sauf de son altesse royale, Emir Soltan bin Abdulaziz ak Saoud, Prince Héritier, vice-Premier Ministre, Ministre de Défense et de l’Aviation et Inspecteur Général au Royaume d’Arabie Saoudite, espérant pour son altesse plus de bonne santé.



Le Conseil a réaffirmé son support pour le Royaume d’Arabie Saoudite frère sous la haute direction de sa majesté, Roi Abdullah ben Abdulaziz, le serviteur des deux Mosquées Saintes, face aux agressions et abus initiés par quelques intrus armés dans son territoire, dans un abus flagrant pour les frontières et des principes de bon voisinage. Il a exprimé sa solidarité absolue avec l’Arabie Saoudite et son support inconditionnel pour son droit  de défendre son territoire et la sécurité de ses citoyens, réaffirmant que toute atteinte à la sécurité et l’intégrité de l’Arabie Saoudite est une atteinte à la sécurité et à l’intégrité de tout les pays du Conseil.      



Le Conseil Suprême a réaffirmé son support total pour l’unité, la sécurité et  la stabilité du Yémen en tant que pays frère.



Le Conseil a également exprimé ses condoléances pour les victimes qui sont tombées en Arabie Saoudite à la suite des pluies torrentielles qui ayant lieu à  Jeddah et autres régions saoudiennes, implorant Allah, le tout-puissant, d’accorder son merci pour les décédés, un bon rétablissement pour les blessés, et qu’il accorde la patience et le réconfort au serviteur des Deux Mosquées Saintes et aux familles des victimes.



Le Conseil Suprême a valorisé les efforts fournis par son altesse, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah, Emir de l’Etat de Koweït, Président du Conseil Suprême du Conseil de Coopération des pays arabes du Golfe, Président du Sommet de Développement Economique et Social arabe, dans l’activation des résolutions du sommet économique ayant lieu au Koweït au mois de mai dernier. Le Conseil voudrai bien surtout valoriser la contribution de sa majesté, le Serviteur des Deux Mosquées Saintes, Roi Abdullah bin Abdulaziz, Roi d’Arabie Saoudite, en support de l’initiative de son altesse le Président du Sommet Economique et Social concernant l’encouragement des petits et moyens projets  dans le secteur privé dans les pays arabes.



Le Conseil a également loué  les grands efforts que son altesse, Sheikh Hamad bin Khalifa al Thani, Emir de l’Etat du Qatar, Président du Sommet Arabe actuel,  est entrain de fournir pour la réussite du travail arabe en commun et pour le rôle de son altesse dans l’affermissement de l’entente et de la coopération entre les pays arabes.



Le conseil a aussi loué le discours de son altesse dans la séance d’ouverture du Forum International sur le Sécurité Alimentaire, tenu à Rome, où il a décrit la famine et la pauvreté qui touchent un million et cents milles personnes comme un danger plus immédiat et plus proche à la réalité que les armes nucléaires.



Le Conseil Suprême a revu les résolutions et les recommandations portées par le Conseil Ministériel concernant l’initiative du Qatar et les suggestions qui visent à activer et renforcer le travail commun, et a donné ses consignes aux commissions ministérielles et au secrétariat général, chacun dans son domaine, pour veiller à les appliquer.



Le Conseil Suprême a réaffirmé l’importance des idées et visions contenues dans l’initiative du Royaume de Bahreïn pour le développement du Conseil de Coopération, et il a été décidé de charger le conseil ministériel d’étudier cette vision, pour les appliquer dans emploi de temps précis, sachant que le Conseil Ministériel devrait écrire un rapport sur les résultats de ses travaux à la prochaine commission de délibérations du Conseil Suprême du Conseil de Coopération des pays arabes du Golfe.



Le Conseil a étudié les effets dus à la crise économique mondiale et loué les efforts fournis par les pays du Conseil pour limiter les effets de cette crise, exprimant sa confiance dans la force des économies de ses pays membres et leur capacité de surpasser les effets de cette crise par l’efficacité  des politiques et procédures prises par les pays membres dans ce sens. Le Conseil Suprême a valorisé le rôle du Royaume d’Arabie Saoudite au sommet du G20 et la coordination de ses efforts pour réaliser la stabilité économique, la stabilité des prix d’énergie, et le travail qu’on doit faire pour sortir de cette crise.



A partir de l’intérêt que les chefs d’états portent au renforcement du travail du travail commun, le Conseil Suprême a revu les recommandations et rapports de suivi levés  par le Conseil ministériel et les réalisations ayant lieu dans le cadre du travail commun depuis la dernière session dans les différents domaines. Le Conseil a discuté des derniers développements des affaires politiques, économiques, soit sur le plan régional ou international à la lumière des événements et développements rapides ayant lieu dans le monde et dans la région et prendre les décisions nécessaires dans ce sens ;



Premièrement;  

Les Domaines de Coopération Commune


Le Conseil Suprême a pris connaissance du rapport de la Commission Ministérielle chargée du suivi de l’application des décisions sur le travail en commun, exprimant sa satisfaction du progrès réalisé dans l’application de ces décisions par les pays membres et son souhait de compléter l’application des décisions dans ce sens.



Dans le Domaine Economique;

Le Conseil Supérieur a pris connaissance des rapports sur le progrès réalisé dans le domaine de l’unité douanière et le marchée commun du Golfe et l’union monétaire et les projets d’intégration de l’infrastructure dans les pays du Conseil, notamment la liaison électrique, et l’étude de faisabilité économique du projet de chemin de fer, exprimant sa satisfaction pour ce qui a été réalisé, donnant ses recommandations dans ce sens.



Dans le cadre des discussions des recommandations portées a propos des suggestions contenues dans la vision de l’Etat du Qatar pour activer le rôle du Conseil de Coopération, le Conseil de Coopération a donne ses directions à la commission pour activer la cinquième l’ article de la convention économique qui porte sur le renforcement de l’atmosphère d’investissement entre les pays du conseil, et l’article (12) portant sur l’encouragement des projets communs et l’augmentation des investissements bilatéraux qui contribueront à l’intégration entre les pays du8 Golfe dans tout les domaines, il a été décidé que la Commission de coopération financière et économique devrait continuer l’examen de l’initiative de l’Etat de Qatar concernant l’établissement d’une banque commune de développement  pour les pays du Golfe dans sa prochaine réunion à la lumière des clarifications et des données pourvus par le Qatar à propos de cette banque et à la lumière de l’étude que la Commission de Coopération Economique et Financière a chargé le Secrétariat Général de préparer. Le Conseil Suprême a été charge d’approuver le coût des études de faisabilité économiques des projets communs qui seront choisis par la Commission de Coopération économique et Financière dans les domaines de santé et d’éducation.



Le Conseil Suprême a béni l’approbation par les pays membres dans la convention d’unité monétaire et a donne ses directions concernant l’établissement du Conseil Monétique et a charge son conseil d’administration de veiller fortement à ce que les missions qui leurs étaient confiées par cette convention soient réalisées, y inclus la préparation du délais pour l’issue de la monnaie et sa mise en circulation.  



Quand au projet de chemin de fer pour les pays du Conseil de Coopération pour les pays arabes du Golfe, le Conseil Suprême a chargé les commissions ministérielles compétentes et le Secrétariat Général  de compléter les études détaillées de ce projet, l’étude d’établissement d’une autorité de chemin de fer pour les pays du Golfe pour superviser l’exécution de ce projet et coordonner les efforts entre les pays du Golfe pour convenir les chemins de fer du Conseil de Coopération avec les réseaux nationaux de chemins de fer.  



Le Conseil Ministériel a été délégué pour autoriser les fonds nécessaires pour ces études, soulignant la nécessité de travailler durement à ce que ce projet vital soit exécuté aux plus brefs délais et avec les meilleures spécifications mondiales.



Le Marché Commun des pays arabes du Golfe;

Le Conseil Suprême a exprimé sa satisfaction du progrès réalisé dans l’exécution de ses résolutions dans le cadre du marché commun des pays du Golfe, et a endossé l’égalité entre les citoyens des pays du Golfe dans le domaine d’éducation technique.   



Relations avec les pays et les groupes Commerciaux ;

Le Conseil Suprême a réitéré sa satisfaction pour la signature, au mois de juin dernier, de l’accord de commerce libre entre les pays du Golfe et l’Association Européenne de Libre-échange, qui comporte la Suisse, le Norvège, Islande et le Lichtenstein, et l’accomplissement des négociations et la signature initiale de l’accord de libre échange avec la Nouvelle Zélande au mois d’octobre dernier, étant donné les effets positifs ces deux accords auront sur les relations avec ces pays.



Le Conseil Suprême a également réitéré sa satisfaction pour les résultats du premier dialogue stratégique avec les pays du Conseil et du groupe ASIAN qui s’est tenu au mois de juin dernier au Royaume du Bahreïn ainsi que le deuxième dialogue stratégique avec la République Turque ayant lieu en Istanbul, Turquie au mois de juillet dernier.



Le Conseil Suprême a examiné un rapport sur l’accord de coopération entre les pays du Conseil et l’Union Européenne et a fait connaître les intentions des pays du Conseil de renforcer les domaines de coopération bilatérale au service de leurs intérêts communs.      



Dans le Domaine de Coopération Militaires et la Défense Commune;

Le Conseil Suprême a étudié le progrès de la coopération militaire dans ses différents domaines, et a rapporté ce qui a été réalisé dans tous les domaines de coopération militaire. Le Conseil a également endossé la stratégie de défense commune pour les pays du Conseil, le développement des capacités de la force dite Dera’ al Jazeera commune ainsi que les autres projets de défense commune.


Le Conseil Suprême a souligné l’importance de renforcer la coopération entre ses pays dans le domaine de trafique d’arme aux pays du Conseil.


Le Conseil a aussi revu les décisions et recommandations portées par le Conseil de Défense Commune dans sa huitième session régulière qui s’est tenue a Muscat au mois de novembre dernier.



Dans le domaine de coopération et coordination en matière de sécurité;

Le Conseil  Suprême a examinée le progrès réalise en matière de coopération et coordination sécuritaires entre les pays du Conseil a la lumière des résultats atteints durant la vingt-huitième réunion de leurs excellences et altesses, Ministres de l’Intérieur qui s’est tenu a Muscat au moi d’octobre dernier et a exprimé sa satisfaction des réalisations acquises dans ce domaine, ce qui sera sans doute réfléchit positivement sur les sociétés des pays du Conseil et sa protection, soulignant l’importance d’échange d’information entre les différents corps de sécurité dans les pays membres.



Le Conseil a également bien reçu la signature, par le Qatar de l’accord de sécurité, exprimant son souhait pour l’accomplissement de signatures et ratification de cet accord ainsi que les autres accords reliées aux affaires de sécurité, de la part du reste des pays membres.



Le Terrorisme;

Le Conseil a de nouveau affirmé ses positions fermes sur le phénomène de terrorisme et son danger pour les sociétés humaines et la nécessite de lutter contre le terrorisme et son financement ainsi que les idées extrémistes qui le poussent, le renforcement d’efforts communs et internationaux pour lutter contre ce phénomène, l’échange d’information, la non utilisation du territoire des pays, la préparation, et l’incitation a commettre des actes de terrorisme. Le Conseil a surtout mis l’accent sur l’importance des recommandations de la Conférence Internationale sur la Lutte Contre le Terrorisme qui a eu lieu a Riyad en 2005, qui a adopté l’initiative du Serviteur des Deux Mosquées Saintes, qui consiste a établir un centre international de lutte contre le terrorisme qui pourrait  renforcer les efforts internationaux dans ce domaine.



Le Conseil a réaffirme ses positions fermes qui rejettent le terrorisme dans ses différentes manifestations, réitérant sa condamnation des actes terroristes et les victimes innocentes qui s’ensuivent, la démolition des biens, soulignant l’importance de la lutte contre le terrorisme de manière collective et internationale.



Le Conseil a demandé de renforcer les efforts internationaux dans ce domaine et  a travers l’accélération d’échange d’information et le refus de laisser les terroristes utiliser le territoire de pays comme point de départ pour préparer, planifier et inciter a commettre des actes terroristes ainsi que la coopération en matière de mise a main des individus résidant en étranger étant impliqués dans des actes terroristes.



Le Piratage;

En ce qui concerne le piratage en haute mer, le Conseil Suprême a exprimé sa préoccupation de la continuité d’opérations de piraterie dans les passages d’eau internationale tels que le Golfe d’Aden et la mer rouge, et autres. Il a souligné l’intensification de coopération régionale et internationale pour lutter contre ces actes criminels et l’arrestation des responsables et leur jugement par la force de la loi internationale et locale étant donné que ce sont des criminels internationaux.



Le Conseil Suprême a loué les efforts des forces armées navales des pays du Conseil, ayant participé dans la lutte contre la piraterie et la protection des passages maritimes et l’adhérence aux forces arabes du Devoir maritimes sous la direction du Royaume d’Arabie Saoudite. Le Conseil Suprême a également fait part de sa satisfaction pour les efforts faits par les forces armées du Bahreïn a travers sa participation des forces internationales dites « Le Devoir ». (CTF 150)



Dans le Domaine des Affaires Légales;

Le Conseil Suprématie a ratifié les recommandations de leurs excellences, les Ministres de Justice, pour renforcer le travail de coopération en matière de justice et, dans ce cadre, il a approuvé l’adoption du Document de Muscat modifié de la loi commune pour l’enregistrement foncier dans les pays du conseil, et son mémorandum explicatif, comme une loi guide pour une période de quatre ans.



Dans le Domaine d’Affaire de l’Homme et l’Environnement;

L’enseignement;

Le Conseil Suprême a revu le  rapport de suivi relatif à l’enseignement, et a exprimé sa satisfaction pour les pas qui ont été pris en vue de l’exécution de ses décisions et pour les efforts fournis pour le développement de la part des pays membres pour améliorer l’enseignement général et supérieur.



La culture;

Le Conseil Suprême a approuvé la structure générale des programmes et activités exécutives des articles de la stratégie culturelle des pays du Conseil.


Le Conseil Suprême a béni l’obtention de son altesse royale Emir Khalifa bin Salman al Khalifa, Premier Ministre du Bahreïn,  de la médaille d’or dite « Ibn Sina »  par l’organisation des nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO), et ce pour ses efforts fournis par son altesse en support de la culture et l’héritage humain  et les activités de l’UNESCO, le développement  de la science et la participation dans l’établissement du Centre Arabe de Patrimoine Mondial au Royaume de Bahreïn.



Coopération Scientifique et Technologique ;

Le Conseil a revu les efforts fournis pour l’utilisation de l’énergie atomique pour des raisons pacifiques dans les pays du Conseil, soulignant l’importance de continuer ces efforts.



L'environnement:

L'environnement : Le Conseil Suprême a examine la situation mondiale de l'environnement, soulignant que les pays arabes membre du CCG ( Conseil de Coopération des pays arabes du Golfe) attache une grande importance a la réussite de la quinzième Conférence des Parties de la Convention – cadres des Nations Unies  sur le Changement Climatique et la cinquième session de la Conférence des Parties agissants comme réunion des Parties au Protocole Kyoto qui se tiennent au Copenhague, Danemark, du 7 a 18 décembre 2009, partant du principe de la responsabilité partagée, estimant que les impacts potentiels du changement climatique exigent une action et une solidarité internationale dans le cadre du développement durable, en exprimant finalement son soutien aux efforts de la communauté internationale pour  aboutir aux objectifs espères.



Dans ce contexte, le Conseil Suprême a renouvelé sa gratitude au Sultanat d'Oman pour ses efforts déployés pour soutenir l'action commune de l'environnement, a travers l'attribution de Sa Majesté Le Sultan Qaboos ben Saïd que Dieu le protége, d'un prix de secteur " L'Homme et L'environnement" au sein du  Secrétariat Generali de CCG, étant donne l'importance de ce secteur au niveau de l'action commune et il a adopte les indices suivantes:



- Un Guide pour mettre au point un plan national pour faire face aux urgences Radiologiques et Nucléaires dans les pays du CCG.


- Un Guide pour élaborer des niveaux de procédures en ce qui concerne les Radionucléides dans les aliments ou l'eau ou des cultures.


- Un Guide sur les Licences et l'enregistrement de rayonnement dans les pays de CCG.


- Un Guide d'inspection pour vérifier les pratiques sécurité radiologique dans le domaine de la prévention au sein de CCG.


- Un Guide des programmes de formation pour les employés dans le domaine de la Radioprotection.


Suivant les efforts international visant á préserver  l'environnement, Le Conseil Suprême a félicite les Emirats Arabes Unis pour son élection en tant que siège officielle de l'organisation internationale des Energies Renouvelables Irina.


Le conseil Suprême a salue également la donation de Le Royaume d'Arabie Saoudite qui est 300 millions de Dollars et ainsi que celle des Emirats Arabes Unis, le Koweït et le Qatar qui est de 150 millions de dollars, pour la mise en place d'un Fond pour  des recherches spécialises dans le domaine de l'énergie, de l'environnement et du changement climatique, ce projet que le Royaume d'Arabie Saoudite a pris l'initiative de l'annoncer dans le Troisième sommet de l'OPEP qui s'est tenu a Riyad de 17 au 18 novembre 2007.



L'Action Municipale Commune:

Le Conseil Suprême a adopte deux guides suivants:


1- Guide pour mettre en place des observatoires urbains qui a été prépare par L'Arabie Saoudite.


2- Guide des taxes municipales et les méthodes de les collecter, préparé par le Royaume de Bahreïn.


Le Conseil Suprême a examine le mémorandum du suivi sur les mesures prises pour appliquer les recommandations issues de forum sur l'impact des chaînes satellites et le défi moral et éthique que la jeunesse du Golfe doivent faire face, le Conseil a demande de créer un comite permanent de coordination pour planifier la coopération commune dans le domaine de la télévision par satellite et la jeunesse et a attribue cette mission aux comites Ministériels concernes pour suivre la mise en œuvre les conclusions.



Le Dialogue entre les civilisations, les religions et les cultures:

Le conseil Suprême a affirmé  sur l'importance d'engager  un dialogue entre les civilisations les religions et les cultures différentes et d'assurer la construction des ponts de rencontre entre les peuples et les civilisations, comme en témoigne l'initiative du serviteur des deux Saintes Mosquées, Sa Majesté le Roi Abdullah ben Abdul Aziz que Dieu le protége pour le dialogue entre les civilisations et les cultures différentes par des plusieurs conférences qui  se sont tenus, toutefois, nous avons été surpris par les résultats de la referendum pour interdire les minarets dans la Confédération Suisse et les efforts de certains  pays qui appuient  sur cette direction, cela reflète une approche inacceptable et une discrimination  contre l'Islam et les Musulmans et sape toutes efforts pour la promotion de dialogue et le rapprochement entre les civilisations, les religions et les différentes cultures.



Dans ce contexte, le conseil Suprême demande à la confédération Suisse et la communauté internationale de redoubler les efforts pour assurer le respect les droits religieux et la préservation des lieux de culte.



Le Corps consultatif du conseil Suprême:

Le conseil Suprême a examine les visualisations du corps consultatif du Conseil qui ont été étudies et elles sont :


1- l'Evaluation de parcours du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe.


2- L'examination de la Crise financière mondiale et son impact sur le CCG et les mesures à prendre.


3- Etude de la sécurité alimentaire et l'eau pour les Etats membres de CCG.


Il a été décide d'adopter ces visualisations et les renvoyer aux comites ministériels concernes pour active et renforcer l'action commune des pays du CCG.


Le Conseil Suprême a souligne sur le rôle croissant du corps consultatif de Conseil Suprême et les efforts sincères de ses membres pour enrichir le parcours progressif du CCG  par toutes les visualisations positives qui pressentent et qui touchent tous les questions posées, ainsi, le Conseil Suprême a décide de demander au corps consultatif  d'étudier un  certain nombres de questions lors de sa treizième session parmi ces questions:



1-Developper la production de récoltes agricoles locales de grande valeur économique comme le palmier et d'élever la contribution de la production agricole, l'élevage et la pêche dans le produit intérieur brut.



2-Le réchauffement  de la planète et le changement climatique.



3-Fournir des soins aux personnes ayant des besoins spéciaux, et réduire l'incidente des handicaps.



Les résultants de ces études vont être présenté au Conseil Suprême lors de sa trente et unième session.



Les conseil législatifs: Shura , Parlement, National et Umma.

Le Conseil Suprême s'est déclaré satisfait des conclusions de la réunion ordinaire dans sa troisième session regroupant les excellence chef des conseils ligamentaires dans les pays membres du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe, tenue au Koweït au début du mois de décembre, et les efforts de ces conseils, les visions qui ont été présenté visant a promouvoir l'action commune de CCG.



La République du Yémen.

Le Conseil Suprême a examine le rapport du secrétaire général sur les pistes de coopération entre les pays du CCG et la république du Yémen, et il a exprime sa satisfaction devant les progrès qui ont été apporte en 2009 a l'égard de financement des pays du CCG pour les projets de développement au Yémen. Le Conseil a invite les pays donateurs a achever rapidement la mise en oeuvre ses engagements pris lors de la conférence des donateurs a Londres et il a également adopte l'adhésion du Yémen au Comite des chefs de bureaux de poste.



Deuxièmement, le coté Politique:

Les Iles Emiraties occupées et les Relations avec l'Iran:

En ce qui concerne l'occupation contenue de la République Islamique d'Iran des trois îles, la Grande et la Petite Tumb et l'île d'Abo Mossa appartenant aux Emirats Arabes Unis, Le Conseil Suprême a renouvelle sa confirmation sur ses positions firmes et connues, celles qui ont été soulignées dans tous les déclarations précédentes comme suite:



- Soutenir la souveraineté des Emirats Arabes Unis sur les trois îles suivantes la Grande et la Petite Tumb et Abo Moussa, sur les eaux territoriales, l'espace aérien, le plateau continental et la zone économique exclusive des trois îles qui font partie intégrante des Emirats Arabes Unis.



- Exprimer les regrets devant l'échec des contacts avec la République Islamique d'Iran  qui n'ont pas eu des résultats positifs au règlement du probloc des trois îles, pouvant contribuer a renforcer la sécurité et le stabilité dans la région.


- Examiner tous les moyens pacifiques qui conduisent a la rétablissement du droit des Emirats Arabes Unis dans les trois îles.



- Appeler la République Islamique de l'Iran de Répondre aux efforts des Emirats Arabes Unis pour résoudre cette question par des négociations directes ou le recours a la cour Internationale de Justice.



- Demander a l'Iran de se conformer aux piliers fondamentaux de bon voisinage pour établir des relations de respect mutuel et de non ingérence dans les affaires intérieures.



Le Dossier Nucléaire Iranien:

Le Conseil Suprême a réaffirmer sur ses positions détermines a l'égard de la légitimité internationale, le Conseil a affirme également sur sa détermination de faire de la région de Moyen Orient une région sans armes de destruction massive et armes nucléaire.



Le Conseil a salue les efforts internationaux pour résoudre la crise du dossier nucléaire Iranien par des moyens pacifiques et diplomatiques, il a exprime son espoir que toutes les parties concernees s'efforcent pour parvenir a un compromis politique afin de dissiper tous les craintes et doutes sur la nature de ce dossier, assurer la sécurité et la stabilité dans la région et garantir a tous les pays de la région a utiliser l'énergie nucléaire a des fins pacifiques conformément a la convention internationale pertinent et selon les normes de l'agence internationale de l'énergie atomique et sous sa contrôle et finalement appliquer ces normes a tous les pays de la région sans exception  y compris Israël.



La réconciliation Arabe:

Le Conseil Suprême a salue l'initiative sage et généreuse lancée par le Roi Abdullah Ben Abdul Aziz Al Saoud. que Dieu le protége, Roi du l'Arabie Saoudite,  lors du sommet économique arabe pour  le développement social, qui s'est tenu au Koweït janvier 2009, pour réaliser la réconciliation arabe et qui exprime la  préoccupation  du sa Majesté Le Roi quant a la solidarité et regroupement arabe.



La Cause Palestinienne et la Question de Paix au Moyen Orient:

Le conseil Suprême a examine le développement des situations dans les territoires Palestiniennes et les tous nouveaux développements en ce qui concerne les processus du paix, et tous ce que la machine militaire Israël a commis comme crimes contre l'humanité, de punition collective et impose un siège injuste sur la bande de Gaza, le Conseil donc appelle tous les acteurs internationaux pour mettre une fin immédiate a cette situation et appliquer toutes les résolutions du conseil de sécurité 1860 qui appelle a la levée du siège contre le people palestinien et ouvrir les passages.



Dans ce contexte, le Conseil Suprême s'est félicite de l'approbation de l'assemblée générale des Nations Unis et le conseil de droits humains le rapport Gold Stone sur les graves violations d'Israël du droit international,  du droit international humanitaire et des  principales de droit de l'homme durant les crimes du guerre contre les palestiniens dans la bande de Gaza, exigeant la poursuite des responsables de ces crimes et de les renvoyer aux tribunaux internationaux, tout en demandant au conseil de sécurité des Nation Unis d'assumer pleinement ses responsabilités en tant que l'intéresse au maintien de la paix et de la sécurité internationaux.



A cet Egard, le Conseil Suprême a approuve la décision de la Ligue Arabe de convoquer une session extraordinaire du conseil du sécurité des Nations Unis pour déclarer un état Palestinien sur les territoire occupes de 1967. Le Conseil a également condamne la politique Israélienne unilatérale qui impose une modification de la situation géographique et démographique dans les territoires palestiniens occupes, essayant de judaïser Jérusalem-Est par l'intensification de la politique d'implantation et l'expansion des colonies existantes.



Le Conseil Suprême a demande au communauté international d'assumer ses responsabilités envers la cessation immédiate de la colonisation, la suppression du mur de l'apartheid, et de ne pas permettre a Israël de toucher le statut saint du Jérusalem et de préserver les sites saints Islamique set Chrétien. Le Conseil Suprême a souligne également que pour réaliser une paix équitable, complète et durable, il faut le retrait d'Israël de tous les territoires arabes occupes depuis 1967 en Palestine, au Golan Syrien, aux fermes Libanais du chebaa et au village du Ghajar, conformément aux deux résolutions de conseil de sécurité des Nations Unis 425 et 426.



Le Conseil Suprême a considère la déclaration de l'Union Européen qui refuse les changements des frentiers du 6 juin 1967 comme le premier étape ou la communauté internationale assume ses responsabilités et réaffirme  le droit des palestiniens d’Al Quds comme une capitale, ayant un état indépendant viable connecte qui est le Palestine, selon les principes de la légitimité internationale, les résolutions des Nation Unis, le principe "la terre contre la Paix" et l'initiative arabe pour la paix.



Le Conseil Suprême a mis l'accent sur la nécessite de respecter toutes les institutions légitimes palestiniennes y compris le conseil législatif élu, et il a attire l'attention de toutes les parties palestiniennes vers l'importance de leur union, l'unification de leur mot et de parvenir a un gouvernement d'unité nationale palestinienne pour promouvoir l'unité palestinienne et de permettre au peuple palestinien de recouvrer se droits pilles et d'établir son état indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale.



L'affaire Iraqienne:

Le Conseil Suprême a condamne les bombardements que les villes irakiennes ont subis récemment, espérant pour l'Iraq et son peuple frère la sécurité et la stabilité.


Et il a réaffirmé sa position ferme sur le respect de l'unité de l'Iraq, sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale, et de ne pas intervenir dans ses affaires intérieurs, et de préserver son identité arabe et islamique.



Le Conseil a confirmé également sur la réalisation de la sécurité et de la stabilité, exigeant l'accélération d'assurer la  conciliation nationale irakienne pour parvenir a la réussite des processus politiques globaux qui regroupent tout le peuple irakien sans exception ni discrimination.



Le Conseil a souligne la nécessite pour l'Iraq d'appliquer toutes les résolutions pertinentes du conseil de sécurité international et a exhorter les Nations Unis et autres organes compétents a poursuivre ses efforts pour mettre fin aux deux sujets concernant le sort des prisonniers restants et des disparus citoyens Koweitiens et autres citoyens des autres pays et la restitution des biens et des archives nationales de l'Etat du Koweït.



Les affaires Libanaises:

Le Conseil Suprême a réaffirme son plein appui pour compléter les termes de l'accord de Doha  entre les forces libanaises qui était l'initiative do son Altesse sheikh Hamad ben Khalifa Al Thani Emir de l'Etat du Qatar, et ce qui a abouti a la réussite des élections parlementaires d'un cote, de l'autre le conseil s'est félicite, pour la formation du gouvernement libanais avec Monsieur Saad Al Hariri comme Premier Ministre, en exprimant son espoir que cela va contribuera a soutenir et a renforcer l'Unité Nationale et instaurer la stabilité, la sécurité et la prospérité au Liban frère, reconnaissant les efforts déployés par toutes les parties Libanaises pour parvenir a un accord sur la formation d'un gouvernement, Le conseil a renouvelé son soutien pour le Liban et son peuple dans tous ce qui contribuera a la renforcement de son sécurité et son stabilité.



Le conseil a souligne également sur tous que les parties Libanaises sont mis d'accord dans l'accord de Taef.



L'affaire de Soudan:

Le Conseil Suprême a saluer les efforts déployés par le gouvernement Soudanais pour résoudre le problème du Darfour et celles déployés pour parvenir a une solution pacifique et négociée, il a également exprime son solidarité avec la république du Soudan et son refus a l'égard de s procédures suivie par la Court Pénale Internationale dans le cadre du conflit de Darfour.  Dans ce contexte le Conseil Suprême a applaudi les efforts déployés par l'état du Qatar dans le cadre de la commission ministérielle africaine- arabe avec la coordination de la médiateur conjoint , l'Union Africaine et l'Organisation des Nations Unis pour organiser et parrainer les pourparlers de paix a Doha entre le gouvernement Soudanais et les mouvements armes. Le Conseil attend avec patient le succès de ces négociations et la compatibilité Soudanaise espérée, en saluant la déclaration de Doha de mois de Novembre et ses principes qui assurent que Darfour est une partie du Soudan unifier et elle représente  une question politique qui ne peut être résolu que par un dialogue sérieux entre les fils de Soudan, exprimant son soutien aux efforts du Qatar qui visent a parvenir a un paix équitable, juste et durable a Darfour.



L'affaire de la Somalie:

Le Conseil Suprême a exprime son regret face a la détérioration continue de la situation en Somalie et il a condamne l'opération terroriste qui a vise des étudiants, des fonctionnaires et des civils dans un hôtel de la capitale Mogadiscio au début de décembre, le Conseil a invite de nouveau toutes les parties Somaliennes de cesser la violence et l'abandon de tous les procédures qui créent des obstacles dans la voie des efforts de la réconciliation nationale, en affirmant son support a l'accord conclu a Djibouti le 9 –Juin-2008 et au gouvernement légitime dirige par Sheikh Sharif Ahmed.



Le Conseil Suprême a appelée toutes les parties Somaliennes a respecter les accords et les engagements qui ont été signe a Djedda en Arabie Saoudite sous les auspices du Gardien des deux Mosquées Saintes le Roi Abdullah ben Abdul Aziz visant a mettre   un terme a la souffrance humaine et a assurer la sécurité, la stabilité et la prospérité pour le peuple Somalien frère.



En conclusion le Conseil Suprême a exprime ses remerciements et sa profonde gratitude a son Altesse sheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah l'émir de l'Etat du Koweït que Dieu le protége,  président de cette session, a son gouvernement et au peuple Koweitien pour sa chaleureuse et généreuse hospitalité et pour les sincères sentiments fraternels avec les quels il a accueilli ses frères les Majestés et Altesses les dirigeants du CCG.



Les Dirigeants ont signale également le grand intérêt accorde par Son Altesse sheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah émir du Koweït a cette réunion et sa prudente gestion qui ont eu un impact majeur pour aboutir a des résultats très importants, exprimant leur conviction que la présidence de Koweït de cette session va aider a la promotion de plus des réalisations dans des domaines plus large et plus globale a la lumière des développements nationaux, régionaux et internationaux accélères, en vue de préserver la sécurité, la stabilité et la prospérité des peuples des pays membres du CCG et les pays de la région.



Finalement le Conseil Suprême a décide d'approuver la nomination du candidat  du Royaume du Bahreïn comme secrétaire général du CCG pour trois ans a partir du premier avril 2011 pour succéder son excellence monsieur Abdul Rahman ben Atiyah secrétaire général actuel qui son mandat va achever a la fin du mois du Mars 2011.



Le Conseil s'est réjouis de la généreuse invitation de son Altesse Sheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyan chef des Emirats Arabes Unis que Dieu le protége pour la trente et unième session inshallah dans les Emirats Arabes Unis en 2010.



Issue dans l'état du Koweït

28-tho Al Hijjah-1430 H

15-décembre-2009


 

 

 

Discours du Sommet
عربي English