Discours du Sommet

Allocution De Son Excellence Maitre Abdoulaye Wade,
President De La Republique Du Senegal, President En Exercice
De L'organisation De La Conference Islamique.


 

Bissmillahi arahmani arahimi
Ach Hadu Anla Illaha Illallah
Wa Ach Hadu Anna Muhammadou Rassoulullah


Assalamu Aleykum,Wa Rahmatollah Wa barakatuhu,

Altesse,Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah,hote du Sommet economique et social du monde arabe,

Majestes,

Altesses,

Excellences Monsieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement,

Monsieur le Secretaire General des Nations Unies

Mesdames,Monsieurs,


Je remercie encore Dieu de me donner l'occasion de m'adresser a vous , les dirigeants de la communaute arabe en ce moment de la situation trouble du monde,tant de point de vue politique qu'economique et financier.Le forum vient en son heure et il faut en savoir gre a ceux qui en ont eu l'initiative , et surtout a notre frere Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, Emir du Koweit qui nous accueille si fraternellement.

 

Un Sommet sur le developpement economique et social du monde arabe,composante essentielle de la Ummah Islamique , est conforme au devoir d'( Achoura ) (la consultation ) recommande par notre religion.

 

Je remercie Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah de m'avoir inviter car c'est une occasion que j'attendais depuis longtemps pour vous faire part de mes reflexions sur des sujets qui me tiennent a Coeur et sur lesquels je voulais communiquer avec vous depuis des annees,avant meme que je ne sois devenu president du Senegal.

 

Je vous apporte le salut du peuple senegalais et celui de tous les africains de la Ummah Islamique.

 

Je suis ici en ma triple qualite de :

 

- musulman , citoyen de la Ummah , economiste et financier,

- president de la republique du Senegal,membre de la Ummah,

- president de l'Organisation de la Conference Islamique, OCI, notre Organisation commune a la tete de laquelle vous avez bien voulu me porter , depuis mars dernier.

C'est donc en ces qualities que je m'adresserai a vous pour ma part dans la reflexion que vous avez engage.

 

Al'observation , je pense que l'organisation du monde arabe est un peu confuse et gagnerait a etre clarifiee. Elle pourrait etre analysee comme etant au centre de deux cercles concentriques :

 

- Le monde du peuple arabe , de la langue arabe appurtenant a la nation arabe ,en tant que race , communaute de langue et de civilization .

- Le monde des peuples de langue et de civilisation partiellement arabes.C'est le cas du Soudan , de la Somalie , des Comores qui appartiennent en meme temps partiellement aux langues et civilisations africaines.

Cette classification est necessaire. Elle permet d'y voir clair,car autrement , par exemple , le Senegal qui compte en pourcentage de locuteurs en arabe plus que certains de ces pays qui se disent arabes serait aussi un pays arabe alors qu'il ne l'est pas et ne le revendique pas.

 

Le Senegal est un pays africain et de civilisation negro-africaine ,ce qui ne l'empeche pas d'etre musulman a 95% .

 

Mais le monde arabe est aussi une section de la Ummah Islamique.

 

Ma deuxieme reflexion a caractere economique et financier porte sur l'espace arabe qui est un des espaces les plus riches du monde grace au petrole que Dieu y a depose en abundance. Dieu seul sait pourquoi il l'a fait. Cela releve de sa seule volonte. Cet espace lui-meme est dans un espace plus grand , celui de la Communaute de la Ummah Islamique qui comprend les pays les plus pauvres du monde.

 

Sans doute une cooperation speciale entre les pays arabes et les pays africains , deja ancienne , a permis d'aider ceux-ci dans les domains fondamentaux de l'economie et de la societe . Elle permet , en particulier , d'aider au developpement des pays pauvres.

 

C'est le lieu pour moi de saluer la cooperation de mon pays avec l'Arabie Saoudite , premier bienfaiteur du Senegal, le Koweit , les Emirats Arabes Unis , et tous les autres pays arabes qui nous assistent depuis si longtemps et nous ont aide a etre aujourd'hui au seuil de l'emergence.
La plupart des grands progets du Senegal sont dus , en effet , a la cooperation avec les pays arabes.

 

Cette cooperation doit se doubler de l'encouragement au secteur prive arabe pour investor au Senegal et en Afrique.

 

La place privilegiee du Senegal dans le Coeur des Arabes vient aussi du fait mal connu que notre pays a ete le poit de depart des Al Morabichin , fondateurs de la ville de Marrakech.
Je voudrais en venir maintenant a quelques reflexions qui pourraient ameliorer cette cooperation.
Il y a de nombreuses annees , vers 1972, j'avais preconise la creation d'une Agence Arabo-Africaine de developpement .

 

J'etais loin des functions politiques .J'etais president du Groupe Africain des economistes conseiller de la Banque Africaine de developpement BAD.J'avais presente ce projet a titre personnel dans quelques pays,notamment a Alger a un membre du Gouvernement , a l'Universite de Constantine , toujours en Algerie , a l'Universite de Khartoum au Soudan , a Beyrouth aux autorites palestiniennes, a Bagdad au Gouvernement . Il n'est pas trop tard de la reprendre.

 

L'idee est de faire realiser les grands investissements arabes par cette agence don’t le personnel de direction , le personnel technique , les ingenieurs notamment et le personnel relevrait de nos pays. L'Agence capterait une plus-value pour nos populations .

 

J'y avais fait une place particuliere aux cadres palestiniens, nombreux a l'epoque et dissemines dans le monde .

 

Je vous suggere de reprendre le projet.Il pourrait avoir son diege administrative , dans un pays arabe , le Koweit par exemple et son siege technique dans un pays africain.

 

J'en arrive a l'economie et a la finance arabe.

 

La crise financiere mondiale , nous le savons tous , est largement due a la somme impressionnante des pratiques boursiere speculatives qui ont fini par virtualiser l'economie au detriment de l'economie reelle.

 

Le monde arabe a perdu beaucoup d'argent , d'abord dans la longue baisse de la valeur du dollar , monnaie de ses placement et reserves ,ensuite dans la crise mondiale nee des subprimes.Aujourd'hui , tous les effets de contamination du mal se sont propages a travers le monde du fait de l'interconnexion des economies dominantes.

 

Il y a donc un fort besoin de concentration elargie pour faire face a la crise.

 

Tout cet argent perdu aurait pu etre investi en Afrique , je ne dis pas etre donne a l'Afrique.C'est plus qu'il n'en faut pour creer les infrastructures en Afrique et en faire des pays emergeants.Ce n'est pas trop tard.J'ai dit aux Americains et aux Europeens dans deux articles qui vont paraitre incessamment dans la presse americaine , que la solution de la crise mondiale est en Afrique.

 

Vous pourriez eviter les erreurs de placement en transformant l'espace arabe en un nouveau centre financier et creer une Banque Centrale Arabe emettant une monnaie qui pourrait s'appeler (Arabor) fait de deux mots, (arabe et or ), remplacant les diverses monnaies des Etats members , comme l'Union Europeenne l'a fait .

 

Au paln mondial cela correspondrait a une nouvelle rationalization de la distribution mondiale des centres financiers du monde et des resources.

 

Mais surtout je pense que les Arabes devraient investor massivement en Afrique , la derniere frontiere du developpement de l'economie mondiale après l'Europe et l'Amerique.


Majestes
Altesses royals,
Chefs d'Etat et de Gouvernement,
Mesdames , Messieurs,


L'Afrique regorge de richesses naturelles et a un grand potential de resources humaines.Apres l'Europe et l'Amerique,c'est la derniere frontiere de la croissance de l'economie mondiale.Il vaut mieux le comprendre a temps et je crois que certains Chefs d'Etat arabes le comprennent deja. Le grand partenaire du monde arabe pour demain , c'est l'Afrique.

 

Puisque le petrole est necessairement en quantite limitee et ne se renouvelle pas a hauteur de l'humanite , le monde arabe doit rechercher son prolongement en Afrique , sa deuxieme patrie naturelle. Je suis prêt a diriger une reflexion dans ce sens.

 

J'ajoute que vous pourriez y creer un village pour les personnes agees et les retraites qui y trouveraient certainement un climat plus clement.Ce projet est , de toute evidence , creature d'emplois. Il pourrait renforcer la cooperation culturelle. Si vous ne le faites pas , d'autres pourraient etre tentes de le faire.

 

J'en arrive au dernier cercle concentrique don’t le monde arabe est une section :


La Ummah Islamique.Ce n'est pas le sujet aujourd'hui . C'est pourquoi je ne ferai que l'evoquer .

La Ummah doit etre construite car son espace est riche en resources financiers et humaines .J'y reviendrai dans un livre que je termine.

Les statistiques montrent que les echanges commerciaux dans l'espace de la Ummah restent encore trop faibles.

Selon le Centre Islamique pour le Developpement du Commerce , un organe subsidiaire de l'OCI,ces echanges,qui ne representaient au debut des annees 90 que pres de 10% du commerce global des pays islamiques , n'ont connu qu'une legere hausse pour atteindre aujourd'hui 13,5%.

 

Nous devons nous efforcer a assurer la promotion des echanges economiques et commerciaux entre les pays membre de la Ummah et notamment entre nos secteurs prives.

 

Avec les instruments modernes d'information , de collecte et de dissemination de donnees , nous pouvons et nous devons mieux faire connaitre nos potentialities , nos produits et services ainsi que les opportunites d'investissement dans nos pays respectifs.

 

A titre d'exemple , nous avons recemment tous soufferts, de la hausse generalisee des prix des produits agricoles-certes a de degrees divers- alors meme que beaucoup de nos pays , en particulier africains,offrent toutes les conditions favorables a l'agriculture si des investissements consequents y etaient consacres dans un esprit de partenariat (gagnant – gagnant) .

 

La meme observation est valuable pour l'industrialisation.

 

Si je prends le cas du cotton , don’t l'Afrique de l'Ouest est le deuxieme producteur mondial après les Etats-Unis d'Amerique, seuls les 5% de la production sont transformes sur place ,d'ou un manqué a gagner important en termes d'emplois et de valeur ajoutee.

 

Selon une etude de la Banque Ouest Africaine de Developpement , si les pays de l'Afrique de l'Ouest transformaient 25% seulement de leur production cotoniere , ils creeraient 50 000 emplois.

 

C'est pourquoi ( l'initiative cotton ) lancee par le Secretariat General de l'OCI en rapport avec certains Etats membres pour promouvoir la transformation locale du coton africain pour exporter les produits dans la Ummah est fort opportune.

 

La Chine s'est declare prete a nous fournir les equipements.Ces initiatives meritent d'etre encourages.

 

Je sais egalement que d'autres efforts sont en cours avec les foires commerciales islamiques et le projet de systeme de preferences commerciales entre pays membres a l'echelle de la Ummah.

 

Ces efforts sont louables parce qu'ils pourraient avoir un impact direct et positif sur la croissance , la creation d'emplois et l'eradication de la pauvrete.
S'agissant de la mobilization du secteur prive , je pense qu;en plus de la Banque Islamique de Developpement dont l'experience et l'expertise font autorite , d'autres institutions pourraient egalement jouer un role determinant.

 

C'est le cas du Conseil General des Banques et Institutions Financieres Islamiques.

 

Par une reforme de qualite , orientee vers des objectifs de developpement , ces banques ,don’t le nombre a sensiblement augmente depuis les premieres creations il y a pres de 40 ans , pourraient renforcer nos mecanismes de financement des projets de developpement.

 

C'est aussi le cas de la Chambre Islamique de Commerce et d'Industrie (CICI) don’t tous nos pays sont membres de droit.

 

Avec sept cents chambres de commerce et plus de cinquante millions d'entrepreneurs, la CICI dispose d'un reseau unique pour soutenir et encourager les transactions entre nos pays , et aider dans l'identification , le montage et le financement des projets.

 

Je pense que l'experience que nous menons depuis quelques annees au Senegal ,en partenariat avec de grandes companies de pays musulmans,est revelatrice d'un nouvel etat d'esprit dans la promotion de relations d'affaires entre pays islamiques.

 

Avec ces firmes de renommee mondiale , nous realisons actuellement de grands projets d'infrastructures portuaires ,aeroportuaires et hotelieres ainsi que dans le secteur de l'automobile.

 

Sur ce plan je voudrais porter a votre connaissance que des pays islamiques sont en train de construire de grandes industries d'automobiles , de tracteurs et de gros porteurs au Senegal : l'Iran et le Soudan par exemple .

 

Il importe de federer nos efforts , nos energies et nos intelligences pour rechercher les voies et moyens de relever ensemble les defies du developpement economique et social dans l'espace de la Ummah islamique.

 

Nous devons batir des relations economiques qui depassent le cadre etroit de l'aide et de la cooperation officielles.

 

C'est la vision que je me fais de ce que devraient etre les relations economiques dans l'espace de la Ummah.

 

Avec pres d'un milliard et demi d'habitants , ses immenses resources naturelles et ses grandes capacities financiers , le monde musulman reunit aujourd'hui les conditions necessaries pour assurer la prosperite de ses peuples.

 

J'aimerai maintenant dire un mot sur les resources financiers pour la lutte contre la pauvrete. Certaines dependent de nous.

 

En respectant simplement les prescriptions de l'Islam dans les domains de la Zakat qui va du un quart du 10eme soit 2,5%(Roub-al ouchour) a 20% (Khoumous) des biens,des sukkuks,des Awqafs et autres ,nous devrions pouvoir collecter des sommes enormes pour eradiquer la pauvrete de notre espace.

 

On pourrait y ajouter le Ribbat tel que determine par nos Ulemas sur les depots bancaires pour etre recycles dans l'eradication de la pauvrete.

 

Nous pourrions creer un department special a la BID pour ne pas noyer cette question avec d'autres.Ici il s'agit de prescriptions divines sans rapport avec l'aide proprement dite. C'est le droit des pauvres sur nos fortunes .Gardons-nous de ne pas les respecter car Dieu qui donne peut aussi retirer ce qu'il a donne. Il ne faut pas se tromper ,ces obligations incumbent a tous , moi comme vous.

 

Evitons de nous comporter comme les Occidentaux.Personnellement ma conviction est que Dieu vous assigne la mission d'etre les gardiens d'un patrimoine don’t les fruits appartiennent a tous les musulmans.

 

Heureusement que nous sommes sur la bonne voie mais mon inquietude est que nos enfants se disent après nous que ces biens que j'herite de mon pere m'appartiennent et j'en ferai ce que je voudrais. Enseignez-leur le sens de la decision divine du maitre de toutes les richesses pour qu'ils continuent a assumer leur devoir de fraternite avec les moins nantis et les pauvres de la Umaah comme nous le faisons aujourd'hui . De toute facon la parole de Dieu est verite universelle et immanente ( Alyssa lahou bi Ahkamil hakimin).

 

Pour conclure, je voudrais, en ma qualite de President en exercice de notre Organisation ,lancer un appel a tous ,Gouvernements et secteur prive et intellectuals porteurs d'idees et de propositions :prenons conscience de la grande force que nous pouvons representer si nous mettons notre volonte politique et notre imagination creatrice au service de notre formidable potential pour le bonheur et la prosperite de nos peuples .

 

C'est ainsi que la Ummah islamique prendra la place qui lui revient parmi les grands ensembles economiques qui serviront de locomotives a la marched u monde au 21e siecle.

 

J'ai bon espoir qu'avec vous , mes freres et soeurs arabes, nous jouerons un role de premier plan dans notre conquete collective de ces nouveaux horizons .

 

Je souhaite plein succes aux travaux du Sommet Economique et Social Arabe et vous remercie de votre aimable attention.

 

Wa Salaamou Aleykoum Warahmatoullah Taala Wa Barakatouhou.

 

 

Discours du Sommet
عربي English