Discours du Sommet

Discours de Son Excellence le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies
Mr.Ban Ki Mon a l'occasion d'ouverture de la session
du sommet Arabe de développement économiques et social.


 

Votre altesse émir du Koweït,,,

Vos Majestés,,,

les chefs d'Etat et de gouvernement,,,

Excellences,,,

Mesdames et Messieurs,


C'est un grand honneur d'être ici au Koweït pour ce sommet Arabe de développement économiques et social.

 

Je tiens à exprimer ma gratitude à Son Altesse Emir du Koweït pour son hospitalité et son engagement à l'Organisation des Nations Unies.

 

Je tiens également à remercier l'Égypte pour le co-hôte de ce sommet, et Mr.Amre Moussa, Secrétaire général de la Ligue des États arabes, pour son rôle en rendant possible cette rencontre.

 

Je dois vous dire que je me joins à vous ici aujourd'hui, avec de forts sentiments de tristesse, de soulagement et de détermination en ce qui concerne la situation à Gaza.

 

Je me sens la douleur de la mort et de blessures de milliers de civils dans les 22 jours derniers. la perte de la vie et de l'ampleur du traumatisme a été insupportable.

 

Je suis soulagée que, tôt hier, Israël a annoncé une cessation des opérations offensives dans la bande de Gaza et le Hamas qui, plus tard, elle aussi, a annoncé un cessez-le-feu temporaire.

 

Je crois aussi que la détermination à faire tout son possible pour assurer les mesures immédiates soient prises pour porter secours à la population de Gaza, et à s'engager sans délai sur le processus de redressement, de construction et de reconstruction.
Je vais envoyer cette semaine à haut niveau humanitaire et de relèvement rapide mission d'évaluation à la bande de Gaza. Dans les dix jours de cette mission, je vais lancer un appel humanitaire. Déjà, je dirige le personnel de l'ONU pour commencer le processus d'évaluation.


De l'UNRWA, plus de 17.000 Palestiniens du personnel national sera une pierre angulaire de ces efforts. Je salue leur courage et les efforts inlassables dans la plupart des conditions difficiles - ils méritent notre plus grand respect.
Le principal défi devant les dirigeants réunis ici aujourd'hui, c'est de faire tout son possible pour veiller à ce que cette tragédie ne se reproduise pas.
Je suis au président Moubarak de poursuivre ses efforts vital de veiller à ce qu'un cessez-le-feu durable et viable est rapidement mis en place et je l'en remercie et les nombreux autres dirigeants arabes, j'ai travaillé avec cette dernière semaine. Et je compte sur vous tous de se réunir pour prévenir de nouveaux actes de violence, d'aider la population de Gaza, en cette heure de grand besoin, et à rétablir la stabilité.

 

La première étape est un cessez-le-feu durable.Hamas doit cesser les tirs de roquettes. Israël doit retirer ses troupes de Gaza.

 

Un cessez-le-feu durable a besoin d'un système opérationnel pour le passage dans et hors de Gaza, qui va permettre immédiatement l'accès complet pour les biens et le personnel humanitaire, et que nous permettra de nous retourner, et plutôt tôt que tard, aux conditions lors de l'accord sur les déplacements et l'accès.
En outre, les Palestiniens eux-mêmes doivent faire face au défi de la réconciliation, et de travail pour parvenir à un gouvernement unifié sous la direction du Président Abbas dans le cadre de l'Autorité palestinienne légitime.
Je demande à tous les dirigeants arabes à s'unir et à appuyer cette initiative. Nous ne pouvons pas reconstruire la bande de Gaza sans l'unité palestinienne. Une vraie fin de la violence, et une sécurité durable pour les Palestiniens et les Israéliens, ne viendra que par le biais d'un règlement juste et global au conflit israélo-arabe.

 

Cet effort doit avoir en son centre, la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité et le cadre de l'Initiative arabe de paix. L'occupation commencée en 1967 doit cesser.

 

Nous n'avons pas besoin de nouveaux plans et processus. Nous avons les outils dont nous avons besoin. Nous avons besoin seulement d'une volonté politique et d'action. La paix est resté en objectif insaisissable pour beaucoup trop longtemps.

 

Majestés,
Excellences,


La paix serait une formidable base pour le progrès économique et social dans l'ensemble de la région, l'objet même de cet opportun et important sommet.

 

L'Organisation des Nations Unies est fermement attachée au développement dans le monde arabe. Nous voulons faire notre part pour veiller à ce que tous les enfants de la région puissent vivre à son potentiel; que chaqu'État a la capacité et l'institution pour assurer la prospérité et le bien-être de son peuple.

 

C'est notre engagement envers vous. C'est ce que des milliers de fonctionnaires de l'ONU font, du Maroc à Oman, de la Syrie au Soudan. Gardiens de la paix, le personnel de l'agence des Nations unies, des droits de l'homme, et les spécialistes du développement de tous horizons travaillent à côté de votre propre peuple.

De nombreux États arabes ont fait d'importants progrès vers la réalisation des objectifs de développement . votre région est l'un des plus grands diversité économique et progress vers la réalisation des OMD a été distribué de manière inégale. Toutefois, les réalisations de la région dans le secteur de l'éducation n'ont pas encore été traduits en plus de manière significative la participation économique et politique des femmes.
La représentation des femmes dans les parlements arabes reste parmi les plus bas du monde. Et la violence contre les femmes et les jeunes filles persiste.
L'extrême volatilité des prix est en train de saper la confiance et rend difficile de planifier pour l'avenir.
Le changement climatique annonce un contexte encore plus troublant pour la gestion des ressources. L'urbanisation rapide et continue de faire peser l'environnement et défis socio-économiques.

Malheureusement, le conflit armé continue de faire des ravages, et pas seulement en vies perdues, mais en perte de développement. Le monde arabe est le foyer de certaines des plus grandes populations de réfugiés dans le monde. Au Liban et en Jordanie, les réfugiés représentent 10 pour cent ou plus de la population, en Syrie environ 8 pour cent. En Iraq et en Somalie, l'un des dix personnes sont déplacées à l'intérieur.


Excellences,,,
chef des États,


Je propose cette liste de défis à ne pas augmenter notre désespoir, mais de prendre honnête la mesure de la route. Et permettez-moi d'insister: nul ne devrait jamais sous-estimer la ténacité et la détermination du peuple arabe et les opportunités qui existent dans la région.

 

La région arabe possède importantes ressources humaines et matérielles. Si cette richesse est mobilisée aujourd'hui, tant de la région et de l'économie mondiale serait bénéfique.


Excellences,,,

Je vois plusieurs moyens prometteur de progresser.

 

Premièrement, il est important de renforcer la coopération et l'intégration régionale. Beaucoup de région les plus pressants de defies, de la migration a la gestion des ressources en eau, nécessitant des solutions de frontière. La coopération régionale est votre force.
Deuxièmement, les politiques gouvernementales et les priorités de dépenses doivent être davantage orientées vers le développement durable et équitable. Investir dans les gens vont faire le moteur économique de travail.

 

Troisièmement, le secteur privé et la société civile devrait être pleinement engagés. Les partenariats public-privé ont un grand potentiel pour aider à répondre aux besoins des pauvres.

Je suis heureux que le rôle du secteur privé seront examinés au cours de ce sommet, et nous espérons que les suggestions de la société civile sont également entendus.

Quatrièmement, garantir un plus grand accès à l'information et les technologies de la communication sera essentielle.

 

Et la Cinquième, je prie instamment les gouvernements à faire plus pour ouvrir l'espace plus grande pour la participation du public et de diverses formes de la pratique démocratique. Tous les citoyens de la région aspirent à davantage de possibilités d'être des participants actifs dans leurs sociétés.


Majestés,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,,,


De la crise économique mondiale à la violence dans la bande de Gaza et d'ailleurs dans cette région, on peut appeler tous les sens, les périls de notre passage.

 

L'ONU est la mieux placée pour promouvoir la coopération mondiale pour le progrès mondial. Et nous allons continuer d'être votre partenaire dans vos efforts pour parvenir à la paix et de développement pour l'ensemble du monde arabe.

 

J'ai hâte de travailler avec vous dans ce projet.


Merci,,,

 

 

 

Discours du Sommet
عربي English